Autres Sports Congo : 33 milliards de fcfa pour l’organisation des Jeux Africains

Désigné par le Conseil  Supérieur du Sport en Afrique (CSSA) lors de sa session de septembre 2011 pour l’organisation de la 11ème édition des Jeux Africains, le Congo a dévoilé ce mardi, à l’occasion de la  visite de la mission d’évaluation du CSSA, son programme d’action d’ici 2015. Un cahier de charges qui se veut conforme à celui arrêté par le CSSA. 

Les Jeux africains 2015 auront lieu au CongoLa construction et la réhabilitation. Voici ceux à quoi vont servir les 33 milliards de franc cfa débloqués par le gouvernement congolais pour la réussite des 11èmes Jeux Africains. Cette somme a été annoncée par Léon Alfred Opimbat, le ministre congolais des sports et de l’éducation physique, ce mardi 28 août à Brazzaville lors de la cérémonie de lancement officiel de la mission d’évaluation des préparatifs de ces jeux par le Conseil  supérieur du sport en Afrique (CSSA). Désigné par le CSSA pour abriter les 11èmes Jeux Africains, l’Etat congolais s’est voulu méticuleux pour la réussite de ses jeux. Aussi à en croire le ministre Opimbat, le montant arrêté, l’a été après une série d’études indiquées en de pareilles circonstances. Une commission  devra désigner les entreprises  après l’appel d’offres pour la réalisation des travaux définis en deux catégories énumérées plus tôt.

 

Pour des jeux qu’il souhaite plaisant, le Congo compte réhabiliter le Complexe sportif Alphonse Massamba-Débat. Le stade Mbongui sera transformé en un gymnase ; le hall des sapeurs pompiers, le centre Sportif et Universitaire de Makélékélé (situé dans le premier arrondissement de Brazzaville), le CentreMichel d’Ornano, le stade Félix Eboué, le Stade Marchand et l’ensemble des plates-formes sportives existante dans les différents établissements scolaires de la capitale vont subir un lifting.

 

Au rang des nouvelles infrastructures qui seront construites, le gouvernement congolais prévoit un Palais des sports pouvant accueillir  16.000 spectateurs ; un stade omnisport dont le terrain de football aura une capacité de 60.000 places. Un complexe nautique doté d’une piscine olympique puis un village des jeux pour héberger plus de 12.000 sportifs. C’est ce qu’a annoncé le ministre des Sports, Léon Alfred Opimbat, à la mission d’évaluation du CSSA. Pour le déroulement  efficient des ses projets, aucun  facteur n’est négligé par le Congo qui  prendra un décret pour la création d’un comité d’organisation et un comité préparatoire de ces jeux. Pour encore montrer la volonté de son pays d’être à la pointe des jeux exemplaires, le ministre Opimbat  a indiqué que le Parlement congolais est sur le point de ratifier la Convention de lutte contre le dopage. «Toutes ces actions montrent à suffisance que la partie congolaise s’est véritablement mise à pied pour l’organisation et la réussite des jeux de 2015 à Brazzaville». L’Etat Congolais qui met un point d’honneur sur le délai de réalisation de  ces travaux entend collaborer avec les institutions mères de ses jeux pour offrir à la jeunesse africaine une compétition réussie.   «Le Congo attend des experts aguerris du CSSA, comme de l’ACNOA, les avis les plus enrichissants pour que Brazzaville 2015, à l’instar de Brazzaville 1965, demeure à jamais gravé dans les annales de l’histoire des jeux africains», a conclu le ministre Opimbat.

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports