Cap-vert Congrès à la CAF : vers l’amendement du projet d’éligibilité ?

hayatou 23L’ambiance qui règne aux Seychelles dans le cadre de l’amendement des textes devant régir le congrès électif de la CAF (Confédération Africaine de Football) est loin d’être bon enfant. Le président de la fédération ivoirienne de football, Jacques Anouma qui a officialisé  sa candidature à la présidence de la CAF répond à la machination du président sortant Issa Hayatou. Le président en poste depuis 24 ans est en passe, avec ses partenaires, de faire adopter par forcing le projet de modification des règles de candidatures au poste de présidence de l’institution africaine du football. Cette proposition qui dit que «pour être candidat à la présidence de la Confédération africaine de football, il faut être ou avoir été membre du comité exécutif de la Caf» est entrain d’être discuté en coulisse entre les partisans de Issa Hayatou.

 

L’on a faire croire au départ que cette proposition est venue du secrétariat de la fédération Algérienne de football (FAF). Mais samedi, avec le refus de plusieurs fédérations de s’aligner derrière cet amendement et aussi et surtout la réaction sans merci de Jacques Anouma qui a réfuté ce document en le qualifiant non démocratique, à l’occasion d’une rencontre du comité exécutif qui s’est déroulée samedi, Issah Hayatou a dévoilé finalement l’origine du document. « Au Gabon, toutes les zones ont décidé de me soutenir pour un autre mandat à la tête de la Caf, mais cela ne t’a pas empêché de proposer ta candidature contre moi. Penses-tu que le fait d’être candidat contre moi est démocratique ? J’ai décidé que cette mesure soit prise pour empêcher les membres du comité exécutif de la Fifa qui sont membres du comité exécutif de la Caf d’être candidats. Mais les membres cooptés au comité exécutif peuvent faire acte de candidature ainsi que tous les membres élus » a-t-il affirmé. Le président de la fédération tanzanienne de football est le seul qui a demandé, sans grief, l’annulation de cette proposition.

 

Issa Hayatou a demandé aux membres du comité exécutif de la CAF de procéder au vote à main levée sur ce texte avant qu’il ne soit proposé en Assemblée General. Ce qui lui permet de connaitre clairement les membres du comité exécutif qui le soutiennent pour le prochain congrès. Résultat : à part le Tanzanien qui a réfuté en bloque cette proposition, tous les onze autres membres, qui ont droit de vote, ont approuvé le président sortant. Probablement ce projet d’amendement sera proposé à l’assemblée générale composée de 54 membres. Si ce projet venait à être voté par les deux tiers des délégués présents aux Seychelles, l’Ivoirien Jacques Anouma sera écarté de la course pour la présidence de la CAF.

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports