Cameroun Congres de la CAF : l’amendement algérien adopté

issah 1Le projet d’amendement des conditions d’éligibilité qui stipule que « Tout candidat aux élections à la présidence de la Confédération africaine de football, outre les compétences nécessaires, devra être ou avoir été membre du comité exécutif de la CAF » a été adopté ce lundi aux Seychelles. C’est une majorité écrasante des fédérations qui a adopté ce projet et ce, à main levée. Sur les 51 fédérations qui ont pris part à cette assise, 44 se sont prononcées en faveur de cette modification. Six pays à savoir le Liberia, la Côte d’Ivoire, le Sénégal, le Mali, le Niger et le Burundi ont voté contre ce projet. Ce projet a donc sonné le glas de la candidature de Jacques Anouma à la présidence de l’instance continentale.

Ecarté donc de la course après ce projet d’amendement, l’ancien président de la FIF pourrait jouir de son appartenance de membre du comité exécutif de la fédération internationale de football FIFA. Mais ce titre ne lui donne pas le droit d’être candidat au prochain congrès puisqu’il ne dispose pas droit de vote.

Une autre proposition adoptée concerne le nombre de membres du comité exécutif, passé de 12 à 13, sans compter le président de la CAF. Le nouveau siège est réservé à l’Union Zonale de l’Afrique Australe (COSAFA)
A la tête de l’institution du football africain depuis 1988, le Docteur Issa Hayatou, 66 ans, est en passe de rempiler pour un autre mandat de 4 ans. Le prochain congrès électif se tient au Maroc en mars 2013.

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports