Jeux Olympiques Pistorius désillusionné, s’excuse

« Je souhaite présenter mes excuses pour le moment que j’ai choisi pour faire mes commentaires», dixit Pistorius quelques heures après la finale du 200m T44. Il était très attendu pour cette finale du 200m dans la catégorie T44 surtout après avoir explosé le record du monde en série. Mais Oscar Pistorius a dû se contenter amèrement de la médaille d’argent.

 

pistorius oliveiraAprès le temps de référence placé à 21s 30/100 en qualification, les spectateurs du stade olympique de Londres s’attendaient à voir le Sud-Africain Oscar Pistorius débouler sur le demi-tour de piste pour une nouvelle sensation synonyme, à la fin, de titre conservé ce dimanche 2 août. La sensation  eut lieu mais elle n’était pas l’œuvre majeure du triple champion paralympique de Pékin 2008. En effet la sensation fut la défaite de  « Blade Runner ». Le premier athlète amputé des deux jambes à avoir participé aux jeux olympiques  a été battu par le Brésilien Alan Oliveira. Dans le couloir n°7, le jeune brésilien est devenu le champion paralympique grâce à 7 centièmes. Alan Oliveira (21sec 45/100) devance Oscar Pistorius deuxième chrono de la finale en 21sec 52/100.

 

Une médaille d’argent que Pistorius a mal encaissé. Le Sud-africain a expliqué sa défaite par la différence de lames utilisées par certains concurrents dont Alan Oliveira : « Ces gars sont beaucoup plus grands,  allusion faite à leurs prothèses, vous ne pouvez pas rivaliser avec la longueur de leurs enjambées ». Le recordman de la catégorie a même fustigé le Comité international paralympique en ces termes : «  Le CIP a ses propres règles. Nous avons essayé de résoudre le problème avec lui ces dernières semaines, mais il a fait la sourde oreille». Même s’il reconnait le moment de sa sortie inapproprié : «Je reconnais que soulever ce débat immédiatement après la course était inapproprié », Oscar Pistorius ne se dérobe pas sur le fond de ses propos. « Je pense qu’il y a un problème et je salue l’occasion qui m’est faite d’en discuter avec le CIP », a ajouté Blade Runner. Le champion Sud-Africain qui a encore deux titres à défendre (100m et 400m) a présenté ses excuses au Brésilien nouveau médaillé d’or du 200m T44. « C’était le moment d’Alan et je voudrais insister sur le respect que j’ai pour lui. Je suis un athlète paralympique fier et je crois en l’équité du sport. Je suis heureux de travailler avec le CIP qui partage évidemment ce but ».

 

Ce n’est pas la première fois que Pistorius « va en guerre » conte les instances sportives internationales. Le Sud-africain demi-finaliste du 400m et demi-finaliste avec la nation arc-en-ciel du relais 4x400m aux JO Londres 2012 avait dû saisir le TAS (Tribunal arbitral du sport) pour prendre part aux Jeux Olympiques.

 

Loin de la polémique, Oscar Pistorius sera encore sur la piste du stade olympique de Londres  pour la finale du  100m ce jeudi 6 septembre. Détenteur du titre, le sud-africain pense qu’il sera difficile pour lui de se succéder au palmarès en raison de la forme de ses principaux adversaires ; le  Britannique Jonnie Peacock, qui a ramené  en juin dernier le record du monde de la ligne droite en handisport à 10″85, ou de l’Américain Jérôme Singleton.

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports