Etranger PSG : Ibrahimovic sonne le déclic ?

Zlatan IbrahimovicLe déclic, il a mis 27 secondes à venir. Sur le terrain d’un rival pour le titre, Zlatan Ibrahimovic a étalé  toute sa classe, en inscrivant le but le plus rapide de la saison (27″) avant de doubler la mise (21e) alors que Chedjou avait égalisé (12e). Quatrième but du Suédois sur cinq tirs cadrés cette saison, voilà comment Paris est venu gagner au LOSC pour la 1ère fois depuis 1997.

Après trois matchs nuls pour débuter la saison, le Paris Saint-Germain  a enfin glané un précieux succès. Tout n’est pas parfait, mais les hommes de Carlo Ancelotti signent enfin leur première victoire de la saison.

A Lille, les Parisiens n’ont pas perdu de temps. Maxwell et Menez se sont chargés d’animer le flanc gauche d’entrée, le centre du Brésilien étant remis instantanément par le Français dans un jeu en triangle à Ibrahimovic, qui entrait dans la surface et ouvrait son pied droit pour trouver le petit filet opposé. Seulement 27 secondes de jeu, et l’ouverture du score parisienne dans le premier éclair collectif. Ce ne sera pas le seul de cette première période, très alerte, et relancée par l’égalisation de Chedjou, qui coupait la trajectoire d’un corner au premier poteau, devançant Ibrahimovic pour placer sa tête au fond des filets (12e).  Le Suédois a été très efficace durant cette rencontre. Se battant sur chaque ballon, proposant des solutions en profondeur comme en décrochant. Son effort a été récompensé une seconde fois à la 21e minute. L’ancien Milanais devançait la sortie de Landreau pour placer, du droit, le ballon dans le but. Pour son 5e tir cadré de la saison, il inscrivait son 4e but, un sacré ratio. Avec sa technique, sa puissance, il posait bien des soucis à des Lillois qui avaient en plus dans les jambes leur prolongation de la semaine en Ligue des Champions.

Combinant bien avec Menez, « Ibra » se créait encore quelques occasions, comme sur ce coup franc aux 30m dévié en corner (35e), sur cette frappe tendue des 20m passant au-dessus (57e), ou encore cette tête qui obligeait Landreau à une claquette, lors d’une de ses rares interventions (83e). Au cours d’une deuxième période moins enlevée et plutôt dominée par les Lillois, le PSG tenait le choc et obtenait son premier succès de la saison. Pour la première fois depuis 2009, Paris bat Lille, et pour la première fois depuis 1997, les Parisiens le font dans le Nord.

Au lendemain de la première victoire de Montpellier, Paris démarre sa saison. Sera t-il suffisant pour faire taire les critiques ? Une chose est sûre, « l’Ibra-dépendance » n’est pas prête de s’éteindre.

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports