Football Tunisie : des binationaux pour renforcer les Aigles de Carthage

BEN YEDER 12La FTF (Fédération Tunisienne de Football) a décidé de prendre contact avec les joueurs ayant la double nationalité, dont la tunisienne, pour étoffer son effectif en vue des prochaines échéances continentales. Une décision qui rentre dans sa phase active avec des discussions prises avec les entourages des joueurs qui évoluent en Europe.  « La direction technique nationale a mis en place une cellule de détection, afin de dénicher en Europe des joueurs d’origine tunisienne. Nous avons déjà attiré Ben Hatira, né en Allemagne, ou Saihi, né en France. On vise Saphir Taïder, qui joue à Bologne (Italie), ou Wahbi Khazri (Bastia, France). On discute avec eux. La sélection est attractive, car elle a des résultats, des objectifs, et elle est bien organisée », a confirmé le sélectionneur tunisien, Samir Trabelsi.

 

Saphir Taider, jeune joueur âgé de 20 ans, évolue à Bologne (Italie). Il possède trois nationalités : tunisienne, algérienne et française. L’attaquant toulousain Wissem Ben Yeder est aussi visé. Trois buts déjà en Ligue 1 de France à son actif, le jeune toulousain âgé de 22 ans possède la nationalité tunisienne et française. Abdelkader Oueslati est aussi dans le calepin de la FTF. Tout comme Yeder, Oueslati possédant une double nationalité tunisienne et française, est sociétaire d’Atletico Madrid en Espagne. Et enfin Karim Rekik. Agé de 18 ans seulement, Rekik a la nationalité tunisienne et néerlandaise et évolue à Manchester City en Angleterre.
 
Jusque-là, cette discussion avec l’entourage de ces joueurs est limitée et les émissaires chargés de prendre attache avec ces joueurs veulent s’assurer de la motivation des joueurs concernés avant d’officialiser leur arrivée. Cette décision de faire venir en sélection les joueurs ayant une parenté tunisienne vient de Samir Trabelsi. Le technicien tunisien encourage les joueurs tunisiens à s’expatrier. « La progression de l’équipe nationale passe par l’exil de nos joueurs en Europe. Notre championnat est d’un niveau moyen. J’encourage nos footballeurs à franchir un cap ».

 

Franck OROCOTI / ATS

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports