Autres Sports France: Amara Sy back to Asvel

Amara Sy revient  au bercail. Le joueur franco-malien fait son retour à Villeurbanne.

L’ « Amiral » espère remettre à flots le vaisseau villeurbannais, en perdition la saison passée en ProA de basket.

Le  joueur vient de vivre une saison réussie à Orléans où il a tourné à 12,8 points, 5,9 rebonds et 14,9 d’évaluation en 30 minutes par match. Déjà joueur au club villeurbannais pendant 6 saisons (de 1999 à 2002, de 2005 à 2007 et lors de la saison 2008-2009), Amara a vécu les deux derniers titres de champion de France de l’ASVEL en 2002 et 2009.

Amara Sy, fait son comeback à l’Asvel  trois ans après son départ. « Ce n’était pas prévu« , raconte-t-il à l’AFP. « J’avais des idées par rapport à des clubs, mais pas l’Asvel. Puis ils sont entrés dans les discussions et tout s’est accéléré. On est vite tombé d’accord. »

A l’heure d’affronter Chalon-sur-Saône,  ce vendredi soir en ouverture de la saison de Pro A, l’Asvel a peu de certitudes. Mais, l’ « Amiral »  n’est pas inquiet et espère  gratter quelque chose  avec Villeurbanne.

« C’est un club qui chaque année a de grosses ambitions », constate Sy. « L’an dernier, malheureusement ils n’ont pas atteint les play-offs. Donc on va essayer de ne pas refaire les mêmes erreurs, de procéder étape par étapeD’abord penser aux play-offs et se qualifier parmi les huit premiers. Ce qui va être très difficile car pour les huit places, il y a au moins dix ou douze prétendants. Ça va être un Championnat très relevé. »

Passé par le centre de formation de l’Asvel, Amara quitte le club a la fin de la saison 2002. Il prend  la direction du Mans jusqu’en 2005.  Deux années plus tard, il s’élance à la conquête de l’Europe, à l’AEK Athènes. L’expérience est plutôt réussie, mais il ne peut résister à un nouvel appel du pied de Villeurbanne et revient en 2008-2009, avec à la clé un deuxième titre de champion.

Il se tourne ensuite vers les Etats-Unis pour y tenter sa chance. Il suscite l’intérêt de plusieurs franchises, mais n’obtient pas de contrat. Il revient vers l’Europe à Murcie (Espagne), puis sur Orléans, ces deux dernières saisons. Avec Orléans, il décroche le MVP du dernier All-Star Game.

Isidoros B. / ATS{jcomments on}

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports