Autres Sports France : Les Karabatic sortent de leur réserve

Les deux frères, Nikola et Luka Karabatic  mis en examen dans l’affaire des soupçons de match de handball truqué,  sortent de leur silence. Dans un entretien avec le magazine Paris-Match  ils dénoncent « l’acharnement » dont ils sont  l’objet et avouent  vivre un « vrai cauchemar ».
S’il avait posté quelques lignes sur sa page Facebook le soir de sa mise en examen, Nikola Karabatic ne s’était pas exprimé publiquement sur l’affaire des paris truqués. C’est désormais chose faite.
Dans cet article intitulé, « Le clan Karabatic fait face », les deux sportifs se défendent. « On est sonnés! On ne comprend pas l’acharnement dont on est l’objet. C’est un vrai cauchemar! », affirme Nikola Karabatic.
Il revient sur les circonstances dans lesquels lui et son frère ont été interpellés le 30 septembre à Paris, dès la fin d’un match opposant leur club de Montpellier au PSG, sous les regards scrutateurs des caméras.
« J’étais sous le choc », confie notamment le Montpelliérain. « Quelqu’un est venu me dire que je partais en garde à vue. J’ai eu le temps de prendre une douche et on m’a mis dans un vestiaire à part. Ensuite, quand je suis sorti du stade, il y avait sur le trottoir des centaines de journalistes présents, des caméramans, des photographes, bien plus que pour notre retour des JO de Londres.»
«C’est comme si on allait au bûcher. Tous les regards étaient tournés vers nous, les Karabatic, comme si nous étions les hommes à abattre», ajoute Luka.
Le cadet de la fratrie reconnaît également avoir parié le désormais fameux match Cesson-Rennes-Montpellier de la saison dernière.  Mais l’un et l’autre nient farouchement toute volonté de truquer le match.
« J’ai dit la vérité devant le juge. J’assume tout ce que j’ai fait. Et je suis prêt à payer pour ce que j’ai commis, explique Luka. Mais ce qui me fait le plus mal, c’est qu’on m’accuse d’avoir triché. C’est injuste! Et ça me révolte! (…) C’est une connerie. Mais je ne mérite pas d’arrêter ma carrière, de ne plus pratiquer mon sport. J’aimerais retrouver le terrain le plus vite possible, pour garder la tête haute. »
Libérés sous caution, mais toujours placés sous contrôle judiciaire, Nikola et Luka Karabatic ont interdiction de rencontrer l’encadrement du MAHB ainsi que les autres protagonistes du dossier.

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports