Cyclisme Affaire Armstrong : L’UCI se donne 21 jours

patmcquaidLe président de l’Union cycliste internationale (UCI), Pat McQuaid, a reconnu ce samedi que l’affaire Armstrong portait un grand préjudice à l’image du cyclisme, tout en assurant que son sport « se portait très bien ».
Au micro d’Eurosport, Pat McQuaid explique que l’instance va s’accorder « 21 jours » pour étudier le dossier que lui a transmis l’Usada.
Le président de l’UCI ne s’est pas étendu davantage sur l’affaire Lance Armstrong alors que l’agence américaine antidopage (Usada) a établi que le système mis en place autour de Lance Armstrong était le « programme de dopage le plus sophistiqué de l’histoire du sport » et que le rapport d’enquête suggère que le septuple vainqueur du Tour de France a profité de complicités pour passer au travers des contrôles antidopages effectués sous l’autorité de l’Union cycliste internationale.
L’Irlandais a juste ajouté qu’en raison de la lutte antidopage accrue, « le cyclisme avait évolué depuis, le peloton est complètement différent ». C’est à l’UCI désormais d’étudier le rapport que lui a transmis l’USADA sur le programme de dopage de Lance Armstrong et de son équipe.

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports