Afrique CAN 2013/Sénégal-Côte d’Ivoire : En attendant les sanctions de la CAF…

Ce samedi, le match entre Lions de la Teranga et Eléphants a viré au cauchemar après de nombreux scènes de violences intervenus au stade Léopold-Sédar-Senghor. Une situation qui pourrait bientôt déboucher sur des sanctions.

Le Sénégal bientôt sanctionnéQue s’est-il passé ?
En réalité rien jusqu’à la 70ème minute. Menés 1-0 sur un coup franc de Didier Drogba, les Sénégalais concèdent de nouveau un penalty, synonyme d’élimination certaine. Le capitaine de la Côte d’Ivoire se charge de la sentence et envoie son pays à la CAN 2013. Derrière, un supporteur entre sur la pelouse pour embrasser Drogba. Il est très vite maitrisé. Dans la foulée, des jets de bouteilles, pierres et autres projectiles proviennent des tribunes du stade.

 

Les supporteurs ivoiriens affolés sautent par-dessus pour atterrir sur la pelouse pour se faire protéger des forces de l’ordre. Ces derniers ont déjà encerclé les joueurs des deux équipes et l’arbitre a depuis interrompu le match. La violence gagne en intensité. Des drapeaux sénégalais sont brûlés et des fumigènes sont allumés. Trente minutes plus tard, le match est définitivement arrêté.

 

Le ministre blessé !
Dans cette tension, les joueurs et les arbitres toujours amassés au centre de la pelouse sous bonne escorte des forces de l’ordre arrivent à s’extirper et à rentrer aux vestiaires. Plus tard dans la soirée, l’information de la blessure du ministre sénégalais des sports Malik Gackou ajoute à la gravité des échauffourées.

 

L’heure est désormais aux questions. Comment est-on arrivé là dans un pays passionné de ballon rond mais à la fragilité reconnue des supporteurs ? Les images des violences à la suite de leur élimination à la CAN 20008 au Ghana sont encore dans les mémoires. La CAF (Confédération africaine de football) devrait sans aucun doute apporter quelques réponses.

 

Bientôt des sanctions !
Connaissant l’intransigeance de l’instance continentale sur les violences dans les stades, elle ne devrait pas être tendre avec le Sénégal. Pas plus que le mois dernier, l’Etoile du Sahel a été disqualifié de la Ligue des champions pour des manifestations semblables de colères de ses fans. Le Togo, après des échauffourées résultant de l’élimination du pays pour la CAN 2008, avait été privé pendant un an d’usage de son stade de Kégué.{jcomments on}

 

Steven Lavon / ATS

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports