CAN CAN 2013 : La compétition à ne pas manquer pour Aubameyang ?

Sortir un gros match face au Togo, disait-il quelques jours avant le match. A l’image de toute son équipe, Pierre-Emerick Aubameyang a fait son match. Néanmoins, la récompense suprême n’est pas au bout. De quoi ternir la performance individuelle du joueur.

Aubameyang ne sera pas en Afrique du SudDoté d’une vitesse phénoménale, Aubameyang est l’attaquant que tous les coachs voudraient avoir dans son équipe. Vif, rapide, adroit devant le but et généreux dans l’effort, le Gabonais a usé toute sa palette contre le Togo. Associé à son ainé Daniel Cousin, le Stéphanois a multiplié les appels et contre-appels, posant de gros soucis au couloir défensif droit des Eperviers. Au finish, il est récompensé par un but à dix minutes du terme de la rencontre(2-1). Insuffisant !

 

Manquer la vitrine de la CAN
S’il a été formé au Milan AC, Aubameyang, 23 ans, s’épanouit depuis trois ans en  France et en Ligue 1. Opposé à la concurrence chez les Rossoneri, Aubame (floqué sur son maillot à Saint-Etienne) est une redoutable gâchette dans le championnat français. Il est avec ses 5 réalisations sur le podium des buteurs de la L1 derrière Ibrahimovic (9 buts) et le Franco-tunisien Wissam Ben Yedder (6 buts).

 

Tout n’a pas été facile. Rejeté en Italie, il débarque à Lille, puis à Monaco pour un prêt avant de s’installer définitivement dans le Forez. Chouchou de Geoffroy Guichard (stade de Saint-Etienne) depuis deux saisons, Aubameyang n’avait qu’une seule envie : jouer la CAN et y briller comme ses illustres compères africains (Eto’o, Drogba, …). Pour sa première cette année à domicile, ses trois buts et sa grosse activité ont permis au Gabon d’émerveiller le continent. Ne pas y être est donc une grosse déception.

 

La CAN 2013 aurait également pu lui ouvrir les portes de plus grosses écuries européennes, comme le souhaitait son sélectionneur national, Paulo Duarte. Pierre-Emerick Aubameyang va devoir prendre son mal en patience et revenir plus fort avec le Gabon dans deux ans. En espérant plus de réussite.{jcomments on}

 

Steven Lavon / ATS

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports