Burkina Faso Cyclisme : 26e édition Tour du Faso se lance ce vendredi

tourdufaso1Le top départ de la 26ème édition du Tour international du Faso sera donné demain vendredi à Ouagadougou. Quinze équipes venues de 12 pays d’Afrique et d’Europe participent cette année à l’un des plus grands tours du continent.
Il s’agit pour les équipes africaines, de l’Algérie, du Bénin, du Gabon, du Ghana, du Mali, du Sénégal, de la Côte d’Ivoire, du Togo et du Burkina Faso avec trois équipes.

Du côté de l’Europe, la France, la Belgique, l’Allemagne et les Pays-Bas seront au départ de cette course qui prendra son départ à Ouagadougou pour Ouahigouya (165,5km), pour la première étape.

Au total, plus de cent coureurs vont parcourir les 1340 km pour rejoindre la capitale burkinabé, Ouagadougou, d’où ils seront partis 10 jours plus tôt, pour essayer de succéder au burkinabé Hamidou Zidweiba, vainqueur de la précédente édition.
Pour le président de la fédération burkinabè de cyclisme, Alassane Ouangrawa, « les années se suivent et se ressemblent pour le Tour du Faso si cher aux Burkinabès ».

Jusqu’à la dernière minute, le comité est en proie aux interrogations, aux doutes. Rien n’est gagné d’avance. « La conjoncture touche de plein fouet le rendez-vous de la petite reine sur nos terres », a-t-il dit.

En guise d’encouragement pour démarrer la compétition, le ministre des sports burkinabè a octroyé une prime de sélection de 150 000F à chaque coureur burkinabè.

Etalons-cyclistes se donnent les moyens
Le capitaine des Etalons-cyclistes Hamidou Yaméogo, au nom de ses collègues, a fait comprendre que la prime de 150 000F est « bon, mais ce n’est pas arrivé ». Il a dit que les coureurs demandent que l’on revoie à la hausse la prime pour l’amener à 500 000F. Afin que les coureurs soient à l’aise, mettent à l’abri leurs familles du besoin pendant la période de toute la course.

Requête à laquelle le ministre des sports a accédé sans ambages, mais dira qu’en retour, il attend des résultats pour le peuple burkinabè. Il faut noter que la Fédé, elle octroie à chaque coureur 100 000F, ce qui fera en tout à chaque cycliste 600 000F. Le président de la FBC n’a pas manqué d’interpeller les coureurs, « ce que vous avez demandé, vous l’avez obtenu, que celui qui sait qu’il n’est pas prêt pour le Tour du Faso se désiste dès maintenant ».{jcomments on}

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports