Autres Sports Décès d’une légende du ski français

emile-allaisEmile Allais, premier médaillé olympique français de ski alpin, en 1936 à Garmisch-Partenkirchen en Allemagne, est mort mercredi soir à l’âge de 100 ans. Père des stations modernes, inventeur des skis métalliques, Allais restera  une légende du ski français.

En février 1936, lors des Jeux de Garmisch-Partenkirchen tout à la gloire de l’Allemagne nazie, le skieur de Megève s’était illustré en enlevant la médaille de bronze (combiné). Ce fils de boulanger était devenu l’année suivante le premier champion du monde français de ski alpin à Chamonix, en remportant trois médailles d’or, avant de prendre sa retraite sportive en 1939.

 Ce pionnier de la neige, fut non seulement le premier champion, mais aussi le premier moniteur, le premier pisteur et le concepteur de plusieurs stations de ski dans le monde. On lui doit la technique du virage «skis parallèles» et la codification de la méthode de glisse française.

Boudé par sa région après la deuxième guerre mondiale, Emile Allais s’exile en Amérique où il met ses compétences à profit pour développer des stations modernes. Ses compétences d’instructeur et de bâtisseur sont reconnues au Chili, au Canada et aux Etats-Unis où il participe à la création de Squaw Valley en Californie, qui deviendra l’une des plus célèbres stations américaines de ski. Traçage de pistes, installation de remontées mécaniques, damage à l’aide de chenillettes, canons à neige, Allais n’est jamais à court d’idée et finit par revenir en France pour partager son immense expérience.

Père spirituel de tout le ski français actuel, Emile Allais a effectué sa dernière montée vers les sommets.{jcomments on}

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports