CAN CAN 2013 : La Centrafrique croit toujours à une qualification

fauves12Eliminés dans les arrêts de jeu par les Etalons du Burkina Faso, les Fauves de la Centrafrique ne digèrent pas cette défaite. Le but qui les a fait tomber, a été inscrit durant le temps additionnel de 9 minutes.

 

Aujourd’hui encore, les supporters centrafricains continuent de s’interroger : Comment l’arbitre  marocain a pu laisser ce long moment de temps additionnel ? Dans les quartiers de la Capitale, Bangui, on peut encore entendre ici et là que ce dernier but n’a pas été validé…. Si c’est le cas, les Fauves seraient qualifiés. Mais rien n’est évident. La CAF a déjà officialisé les qualifiés dont l’adversaire, le Burkina Faso à la CAN 2013.
Même les joueurs ne semblent pas comprendre cette défaite de leur pays suite à ce but inscrit à la 96ème minute. Actuellement à la recherche d’un club, le vice-capitaine des Fauves, Romaric Lignanzi espère toujours une qualification : « Ce n’est pas juste. Il ne peut pas y avoir autant d’arrêts de jeu sur un match comme ça. Il y a quelque chose qui ne va pas ».

 

Lembet « ne comprend toujours pas »…

 

Le goal centrafricain Geoffroy Lembet a également évoqué le temps additionnel accordé par l’arbitre : « D’où j’étais placé sur le terrain, je ne l’ai pas vu, mais on m’a dit qu’il avait affiché quatre ou cinq minutes d’arrêt de jeu. Or, je prends le but à la 96eme… Et pourtant, il n’y a pas eu pendant ces arrêts de jeu de pertes de temps prolongées et volontaires. D’ailleurs l’arbitre n’a donné aucun carton jaune pour gain de temps… On m’a aussi dit que le délégué avait demandé au quatrième arbitre d’attendre pour annoncer le temps supplémentaire. Bref, il y a beaucoup de choses que je ne comprends toujours pas »

 

Selon nos sources, la fédération  de la Centrafrique  a déposé une requête auprès de la CAF au sujet de l’arbitrage de la rencontre.
Paul Put, le sélectionneur des Etalons est aussi soupçonné dans cette affaire. L’ancien coach de la Namibie a déjà été impliqué dans l’affaire, Hervé Zengué, qui a occasionné l’élimination de la Namibie en janvier 2012.

 

Si la Centrafrique venait à prouver ce forfait, le Burkina Faso sera relégué et va payer des amendes.

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports