CAN Le stade du Sénégal transformé en foire

stadfoir12Que deviennent les alentours du Stade Léopold Sedar Senghor après l’élimination des Lions Teranga en CAN 2013 ? Un foirail. Les vendeurs de mouton se sont installés pour faire leurs affaires. Les moutons viennent  du Sénégal, de la Mauritanie et du Mali, mais l’on se plaint d’une absence de clientèle à laquelle s’ajoute le problème de l’insécurité.

 

Cette transformation s’explique par le fait que Tabaski (la fête des moutons dans la religion) s’approche. De toutes les façons, les frais des bêtes sont très élevés selon les clients. Le prix du mouton varie de 60.000 francs Cfa à 160.000 francs.

 

Les stadiers trouvent un autre travail. Ils seraient les gardiens des moutons : « Nous sommes obligés de payer des gardiens pour qu’ils nous surveillent nos moutons la nuit. Et dans ces conditions, comment voulez-vous qu’on diminue les prix » a indiqué El Hadji Malick Bâ, porte-parole des vendeurs installés dans les abords du Stade Léopold Sédar Senghor.

 

Affaire à suivre…

 

Franck OROCOTI / ATS

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports