Afrique Willy Kongo : il s’attaque à l’arbitrage de la CAN

 

Le match retour des éliminatoires de la CAN 2013 entre le Burkina Faso et la Centrafrique est toujours sujet à une vive polémique.

 

Le président de la Fédération centrafricaine de football a adressé une requête auprès de la CAF pour invalider le résultat du match.

 

Le manager de la sélection, Willy Kongo, s’est longuement confié à  Afrik-Foot et il s’attaque à l’arbitrage.

 

Extraits :

– « On ne reproche rien au Burkina Faso. On fait des reproches à l’arbitre du match qui a très mal arbitré cette rencontre. Il faut avoir vu le match pour se faire une vraie idée avec les fautes, les hors-jeu et le penalty. Pour nous, il y a eu un penalty donné, il laisse 5 minutes de temps additionnel en première période. Après, il en met à nouveau 5 en seconde période, alors qu’il n’y a pas eu de réels arrêts de jeu. Le pire a été en 2e période car il l’a laissé traîner le match jusqu’à ce que le Burkina Faso marque, car il leur fallait un 3e but pour se qualifier. Dès que le Burkina Faso a marqué, il y a eu un simulacre de reprise de match. Il a laissé jouer quelques secondes et après il a sifflé la fin du match. Nous, l’impression qu’on a eu c’était qu’il voulait faire gagner le Burkina Faso. C’était flagrant et gros comme une maison même les journalistes burkinabés ont été d’accord sur ce point.

« L’arbitre a tout fait pour que le Burkina Faso passe et soit qualifié. »

– « On espère une réaction de la CAF par rapport à tous les faits signalés. Après, si jamais elle n’invalide pas le but, au moins qu’il y ait une commission liée à l’arbitrage qui regarde le match et qui se penche sérieusement sur l’arbitrage de Monsieur Al Ahrach. Je trouve que ça donne une mauvaise image du football en général et surtout du football africain. »

 

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports