Autres Sports Tamika Catchings : La collectionneuse de titres

Tamika Devone Catchings, de son nom complet, est née le 21 juillet 1979 à Starford (New Jersey). Plusieurs fois élue meilleure défenseure de la WNBA, l’ailière d’Indiana Fever, MVP de la saison régulière en 2011, vient d’ajouter deux nouveaux titres à son palmarès déjà impressionnant : Championne WNBA et MVP des finales.
Fille de Havry Catchings (ancien Basketteur de 1974 à 1986), TamiKa est donc née avec la balle orange. Elle commence par marquer l’histoire du basket féminin en 1997. Encore lycéenne à cette date, elle réussit un incroyable quintuplé avec 25 points, 18 rebonds, 11 passes décisives, 10 interceptions et 10 contres alors que les rencontres sont disputées en 32 minutes.

Après une carrière universitaire de 1997 à 2001 chez les Lady Vols (NCCA), elle est sélectionnée lors de la dratf 2001 par les Indiana Fever. Passée la première année dans la WNBA sans compétition en raison d’une blessure, Tamika Catchings retrouve les délices du tartan en 2002. Commence alors la légende d’une défenseure hors norme de la ligue féminine du basketball.

Avec une moyenne de 18,6 points par match, elle décroche le titre de meilleure débutante, se taille une place dans le cinq major All-WNBA et participe au All-Star Game. La même année, elle est appelée en sélection des USA et remporte le titre de championne du monde 2002, en chine.
Pour sa deuxième saison, elle s’impose comme la pièce angulaire des Indiana Fever, occupant la première place dans les cinq catégories statistiques majeures (points, rebonds, passes décisives, balles volées et contres). Excepté le contre, elle est la meilleure des Fever durant six années de suite au point, au rebond, à la passes décisive et a la balle volée.
Elue meilleure joueuse des dix ans de la WNBA, TamiKa Catchings gagne tout avec la sélection américaine. Au palmarès de la championne olympique et championne du monde manquait le titre de la WNBA, elle met un point d’honneur à rectifier cette anomalie cette saison. MVP des finales, elle écœure Minnesota (champion 2011), en donnant le premier titre de son histoire à sa franchise Indiana.

Tamika Catchings en quelques dates…

Clubs :

1997-2001 : University of Tennessee (NCAA)
2002- : Indiana Fever (WNBA)

Palmarès :
2011-2012 : Championne WNBA

Sélection nationale :

                                  

 Jeux olympiques d’été

 Médaille d’or au Jeux olympiques de 2012 à Londres,Royaume-Uni

Médaille d’or au Jeux olympiques de 2008 à Pékin, Chine

Médaille d’or aux Jeux olympiques de 2004 à Athènes

Championnat du monde féminin de basket-ball
Médaille d’or du Championnat du monde 2002 en Chine

Médaille de bronze du Championnat du monde 2006 au Brésil
Médaille d’or du Championnat du monde 2010
Distinctions personnelle :

Meilleure débutante de l’année 2002Meilleure joueuse des finales 2012 (WNBA MVP finals)
Meilleure joueuse de la saison régulière de la saison 2011 (WNBA Most Valuable Player)
Meilleure défenseure de l’année 2005, 2006 et 2009 et 2010
Elue dans All-WNBA First Team (meilleur cinq) 2002, 2003, 2006, 2009, 2010, et 2011
Elue au All Star Game WNBA 2002, 2003, 2004, 2005, 2006, 2007, 2009, 2010 et 2011 (elle a joué les éditions 2004 et 2010 avec l’équipe des États-Unis)
Elue Naismith College Player of the Year 2000
Meilleure interceptrice historique WNBA
Meilleures joueuses des 15 ans de la WNBA
Publié par Benoit DOSSEH pour Africa Top Sports

Benoit DOSSEH / ATS