Afrique Finale ligue des champions : C’est parti pour la bataille psychologique !

Les histoires les plus follent se font entendre  à l’approche de la finale aller de ligue africaine des champions, entre Al Ahly et l’Espérance de Tunis. Et le coach du National du Caire anime, malgré lui, cette rubrique.

Suite à un article qui lui prête des propos accusateurs sur son altère égo de l’Espérance et le président de la commission d’arbitrage de la CAF, Houssem Al Badri nie en être l’auteur.

L’entraîneur du club égyptien déclare ne pas se reconnaître dans ce qui avait été dit car, il « respecte beaucoup les deux tunisiens ainsi que le public de l’Espérance et qu’il n’y a rien de vrai dans ce qui a été écrit. »
Un  article avait été publié par Attounissia dans lequel Al Badri, selon gnet.tn,  aurait douté de la neutralité de Tarak Bouchamaoui, Tunisien d’origine, l’accusant de « travailler à la CAF pour favoriser le club sang et or ».

Des allégations qui ont fait monter au créneau le président de la section foot du club espérantiste, Riadh Bennour « sidéré par les propos du technicien égyptien » qui « n’a pas appris les bonnes manières de communication malgré qu’il ait beaucoup côtoyé le portugais Manuel Jose ».


S’il ne se reconnaît pas dans ces lignes d’Attounissia, Houssem Al Badri n’est pas contres le fait que « certaines déclarations aillent dans le sens de la guerre psychologique ». L’entraîneur d’Al Ahly promet le titre à ses supporters. Verdict au dernier coup de sifflet de la double confortation.

Publié par Benoit DOSSEH pour Africa Top Sports

Benoit DOSSEH / ATS

Un commentaire

  1. Pingback: Finale Ligue des champions : Msakni forfait | Africa Top Sports

Comments are closed.