Afrique Fondation Eto’o Samuel Sport : des espoirs très courtisés !

La Fondation Eto’o Samuel Sport (Fundesport) commence à porter ses fruits ! Fondée en 2005 au Cameroun, un premier footballeur issu de ce centre va rejoindre les Lions indomptables. Plusieurs joueurs s’illustrent aussi dans les championnats européens.

Fundesport multiplie les victoires dans les catégories de benjamins, minimes, cadets et juniors. Le club a remporté deux championnats cadets en 2010 et 2011, et un championnat minimes en 2011.

Le 14 octobre 2012, Fabrice Essono Olinga, avait enfilé pour la première fois le maillot du Cameroun à Yaoundé pour un match comptant pour les éliminatoires de la CAN 2013 contre les Requins bleus du Cap-Vert.

Fabrice Essono Olinga, sociétaire de Malaga, est  aussi devenu le plus jeune buteur du championnat d’Espagne à seulement 16 ans et 98 jours. Un autre espoir est à suivre,  Gaël Etock, 19 ans, prêté au Sporting Portugal par Chelsea.

Samuel Eto’o ne cache pas sa sasisfaction : »Depuis 2005, ce sont pas moins de 200 jeunes qui sont passés par la fondation. « Certains deviendront certainement des médecins, d’autres auront des très belles carrières sportives, mais le plus important, c’est qu’ils deviennent des hommes « .

A noter que sa fondation finance la scolarité des 80 joueurs qu’il suit actuellement.

Fundesport est entièrement financée par Samuel Eto’o et est géré par sa coordinatrice, Hermine Isson. Elle dispose d’un budget annuel s’élèvant à quelque 300 000 euros (196 500 000 FCFA).

Le 18 novembre 2008, le président de la République du Cameroun, Paul Biya a signé un décret portant reconnaissance d’utilité publique à la fondation. « Pour autant, nous ne sommes pas subventionnés par l’État. Samuel Eto’o finance ce projet à 100%, mais lorsque nous gagnons des tournois, nous présentons les trophées aux ministres des Sports ».

Une fondation à suivre de près…

 

 

Publié par Nicolas Coutain pour Africa Top Sports

Nicolas / ATS