Afrique Espérance de Tunis : l’entraîneur reste prudent…

L’Espérance de Tunis a fait un grand pas pour remporter la Ligue des Champions africaine en faisant match nul un but partout à l’aller.  Mais son entraîneur Nabil Maaloul,  reste prudent. Al-Ahly peut créer la surprise au retour…

« Cette finale continentale garde tous ses secrets. Malgré un nul flatteur (1-1) soit avec au moins un but inscrit ici, comme nous l’espérions au départ, chacune des deux équipes garde 50% de chances d’arracher la décision dans deux semaines à Radès. Il y aura certes 60.000 supporters tous acquis à notre cause. Certes, ce sera une carte gagnante pour nous. Mais la décision est loin d’être faite

«J’en veux pour preuve la finale africaine de 2006, à Radès même, où le Club Sportif Sfaxien a été crucifié par Mohamed Abouterika dans les dernières minutes de la finale retour (1-0), alors que les Tunisiens avaient cru avoir fait le plus dur en ramenant le nul (1-1) du Caire. Au match retour, nous n’allons plus penser au score de l’aller »

« Nous allons jouer comme si nous avions perdu cette première manche (2-1). C’est-à-dire en cherchant à marquer au moins un but. »

Publié par Nicolas Coutain pour Africa Top Sports

Nicolas / ATS