Combats Taekwondo : Madagascar se félicite de l’organisation des championnats d’Afrique

Le Madagascar a abrité du 02 au 06 novembre 2012, les Championnats Africains de Taekwondo.

L’expérience s’est révélée positive selon la  Fédération Malgache de Tae¬kwondo (FMTKD). Elle se félicite du bon déroulement du 11ème championnat  d’Afrique Kyurougi, de la 1ère Coupe d’Afrique par équipe et de la 2e édition du championnat d’Afrique de poomsae.

12 pays ont participé aux différentes compétitions avec des combattants de haut niveau. L’Egypte et la Côte d’Ivoire ont aligné des médaillés olympiques et  des  champions du monde dans certaines catégories.

Les résultats de l’équipe nationale malgache n’ont pas été à la hauteur des attentes. « Nous n’étions pas au top du podium dans le Kyurougi, à l’exception de Rija Rabeniala chez les moins de 58kg (médaillé d’argent), mais la différence de points (4 à 2) est plus qu’éloquente. Dans les combats par équipe, handicapés par la blessure d’Erick, on a fini quatrièmes. En poomsae, il faut souligner qu’on a gagné quatre médailles d’or qui sont loin d’être symboliques pour nous. La relève est déjà pressentie et elle fera ses preuves prochainement »,  a précisé Roty Randriamandranto, président de la FMTKD.

 

Des polémiques ici et là !

Les 50 millions d’ariary (environ 17 600 euros)  offerts  par le président malgache  de la transition, Andry Rajoelina  ont créé des brouilles entre certains responsables de ligues et la fédération en charge de la préparation de la compétition. Roty Randriamandranto déplore ces malentendus : « On a essuyé des critiques de la part de certaines personnes qui ont interprété à tort et à travers l’aide accordée par le président de la Tran¬sition, Andry Rajoelina. Nous tenons à mettre un terme à ces basses manœuvres consistant à accuser la FMTKD et le comité d’organisation, de malversation, confondant, sciemment, le financement de la préparation des athlètes à Analamanga Park et l’idée de primes. Certaines personnes au sein même du taekwondo malgache sont allées jusqu’à perturber nos athlètes sur cette histoire de primes à la veille de l’ouverture des championnats d’Afrique. Ce qui est tout de même malheureux pour des dirigeants de ligue ».

Publié par Roger ADZAFO pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com