Afrique Marathon d’Istanbul : L’Ethiopie en force

Une armada d’athlète séthiopiens est attendue au départ du 34ème marathon d’Istanbul ce dimanche.

Chez les femmes, Alemitu Abera sera là pour défendre son titre. Mais elle aura affaire à un rude concurrence venue d’Europe de l’Est et à celle de ses compatriotes Koren Jelala (2h 22’43”) et Amane Gobena (2h 2’’13”).

Chez les hommes, Mergersa Bacha (2h 08’55”) visera la victoire tout autant que les Kenyans Evans Kiplagat (2h 09’22”) et
(2h 08’02”).

La prime à la victoire est de 50 000 dollars, mais il n’est pas prévu de prime au record.

Seule épreuve de fond qui relie deux continents, l’Asie et l’Europe, le marathon d’Istanbul commencera au pied du pont sur le Bosphore, côté asiatique. Une fois le pont franchi, le parcours se poursuit au cœur de l’Istanbul moderne jusqu’à la Corne d’Or. La course prendra fin quelque 42 km plus loin sur la place de l’ancien hippodrome romain à Sultanahmet, au pied du palais de Topkapi et de Sainte-Sophie.
Le marathon est l’unique occasion de parcourir à pied le pont sur le Bosphore : c’est le seul moment de l’année où il est ouvert au public. Après plusieurs éditions particulièrement arrosées, notamment en 2011 où la pluie s’était abattue sans relâche sur les coureurs, l’Ethiopie espère s’adjuger les premières places.

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com