Athlétisme Une athlète indienne reconnue être un homme

Médaillée en relais lors des Jeux asiatiques en 2006, Pinki Pramanik est en réalité un homme. La vérité sur le sexe de l’athlète a été découverte après une enquête pour viol.
Les autorités indiennes ont déclaré qu’une équipe médicale de huit personnes avait effectué des examens sur Pinki Pramanik montrant que l’athlète était génétiquement un homme.
Selon l’Associated Press, la police indienne l’a inculpé lundi pour viol et d’agression sur sa compagne avec qui il vivait au Nord-Est de l’Inde.
En juin 2012 sa compagne Anamika Acharya a déposé une plainte pour viol par Pinki Pramanik l’ayant également accusée de mentir sur son genre sexuel.
Le 12 novembre une commission médicale réunie spécialement à cet effet a publié son rapport qui stipulait que Pinki Pramanik était un homme capable de réaliser un acte sexuel. L’athlète elle-même nie les accusations les qualifiant de complot.
Pramanik est médaillée du 400 et 800 m aux Jeux asiatiques et aux Jeux de la Communauté en 2006.
Une autre médaillée indienne des Jeux asiatiques de 2006, Santhi Soundarajan, s’était vue privée de sa médaille d’argent au 800m après avoir refusé de se soumettre à un test d’identification génétique peu après la compétition.

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com