Antilles NBA : Beaubois se sent seul

Rodrigue Beaubois se sent orphelin à Dallas depuis le départ de son ami Ian Mahinmi. Le Guadeloupéen devrait s’imposer et s’émanciper seul. Le basketteur est dans sa dernière année de contrat chez les Mavericks.
Les deux Frenchies étaient tellement amis qu’ils se mettaient côte à côte dans les vestiaires de Dallas. Par conséquent, Beaubois et Mahinmi ont développé une grande complicité. C’est ensemble qu’ils ont été, en 2011, sacrés champions NBA.
L’Antillais reste aujourd’hui nostalgique. «Ian, Ian, Ian…», évoque Beaubois dans un long soupir. «C’est sûr que ça me fait bizarre quand je tourne la tête dans le vestiaire, et qu’il n’est plus là. Ça fait un vide. Il était comme un frère pour moi. Sur le terrain comme en dehors, il était quelqu’un de très important. Il m’a beaucoup aidé, apporté. Je lui souhaite le meilleur à Indiana, où je sais qu’il est heureux.»


Une saison au ralenti

La saison n’a pas très bien commencé pour Beaubois. Après une pré-saison concluante et un premier match convaincant (11 points, 5 passes décisives), le Français, dont la jeune carrière a déjà été émaillée de blessures diverses (pied, pouce…), a été victime d’une nouvelle entorse de la cheville gauche, qui lui a fait manquer trois rencontres. Il a depuis repris, mais peine à retrouver ses sensations et ne tourne pour l’instant qu’à 4,8 pts et 2,7 passes. Des totaux sans doute insuffisants, pour l’instant, pour convaincre les Mavericks de lui signer un nouveau contrat.
Drafté en 2009 à la 25ème position par Oklahoma City, puis envoyé à Dallas, il dispute sa quatrième saison sous le maillot des Mavs, chez qui son fait d’armes le plus marquant reste un match à 40 points inscrits en 28 min contre les Golden State Warriors le 27 mars 2010.

 

 

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com