Autres NBA : Mahinmi reste optimiste après la défaite contre les Knicks

Les Knicks de New York continuent par tout balayer sur leur passage. Carmelo Anthony 26 points and co ont battu les Pacers de l’Indiana 88-76. Dans cette affiche très vite pliée par la meilleure franchise de la conférence Est,  Ian Mahinmi s’est montré transparent aux shoots  (aucun point  inscrit en 10 minutes). Le pivot français d’origine jamaïco-béninoise  revient sur les débuts difficiles de sa nouvelle franchise (4victoires, 7 défaites).

Ian, après enfin une victoire convaincante face à Dallas vendredi soir (103-83), cette défaite à New York est un peu une douche froide, au sens propre comme au figuré d’ailleurs…
C’est clair que c’est déjà assez dur de perdre le match, et en plus on n’a pas d’eau chaude dans les douches à la sortie… (Ndlr : il a fallu attendre 15 bonnes minutes avant que ce problème ne soit réglé). Effectivement, on est assez déçus du résultat, mais c’est aussi compréhensible, ils ont été plus agressifs que nous. C’est un match à oublier. C’est vrai que c’est difficile, on avait fait un bon match face à Dallas et on voulait construire là-dessus. Là, on revient en arrière, mais au moins on défend toujours bien, donc ça reste la note positive.
On a eu pas mal de nouvelles additions au groupe. Notre jeu n’est pas encore huilé, on se cherche encore un peu. Et c’est vrai aussi que l’on a rajouté de nouveaux systèmes en attaque il y a seulement deux jours de cela, donc on est encore en période d’adaptation. Ce n’est pas parfait, mais on va y arriver ! (Ndlr : Danny Granger n’a également toujours pas joué cette saison et ne devrait pas revenir avant trois mois)

Du coup cela vous pénalise aussi individuellement, vos pourcentages aux tirs et pertes de balles sont vos pires en carrière notamment. Est-ce difficile à gérer ?
C’est comme cela, il y a une période d’adaptation pour moi aussi. Il faut juste continuer à rester ensemble, ne pas se disperser, mais on va percer. C’est vrai qu’individuellement on doit tous élever notre niveau de jeu. Moi, aujourd’hui, je n’ai pas été bon (0/6 aux tirs, 0/2 aux lancers, 3 rebonds, 1 contre et 1 interception en 10 minutes). C’est comme cela la NBA, mais demain il y a déjà un autre match !

Qu’est-ce que votre nouveau contrat signifie pour vous ?
C’est une progression et une belle récompense. Je travaille énormément depuis mon arrivée en NBA. Mais ce n’est que le début pour moi, je pense que les années à venir seront encore meilleures. Une des raisons pour lesquelles j’ai fait ce choix, c’est aussi parce que je cherchais de la stabilité et un endroit où m’installer avec ma famille. Il y a d’autres propositions, mais celle d’Indiana a été celle qui m’a le plus attiré.

Source Sport 24.

Publié par Benoit DOSSEH pour Africa Top Sports

Benoit DOSSEH / ATS