Antilles Judo : Teddy Riner retrouve les tatamis

Après une longue période hors du judo, Teddy Riner a retrouvé les tatamis. Le champion olympique 2012 et quintuple champion du monde a fait sa rentrée des classes pour un tout premier entraînement.
«Ça me démangeait», a-t-il confié. « C’est vraiment ça, la rentrée des classes ! Ca m’a ramené quelques années en arrière quand je rentrais à l’école. Ce matin, j’ai préparé mon sac : le gel douche, le slip de rechange. C’est vraiment comme lorsqu’on a son cartable et qu’on voit son professeur, son pote de classe. » « La condition physique n’est pas là. Il faut que je m’accroche et que je reprenne tout le travail de musculation ! »


Le poids du Guadeloupéen restera un mystère. La star du judo mondiale affiche un peu de surcharge pondérale. « J’ai pris un peu de poids, s’amuse-t-il. Combien ? Je ne sais pas, il n’y a pas de balance, mais je sais que j’en ai pris. »

Le poids lourds de 23 ans a bien profité pendant trois mois de son titre olympique. Il est allé en vacances à Miami, au Mexique et très récemment en Australie. « J’ai voyagé, j’ai oublié le judo. Pour repartir sur une olympiade, c’est ce qu’il faut faire ». « C’est difficile pour lui, observe Christian Chaumont, son entraîneur. Il est revenu comme un vrai touriste. Alors au moment de reprendre le judo, c’est dur. Il va falloir un peu de temps pour dégraisser la bête. »

L’Antillais fera un régime, mais surtout du travail foncier l’attend. Une partie se fera au Japon au mois de décembre. Au Pays du Soleil levant, Riner enchaînera les combats à un rythme effréné.

Sa méthode d’entraînement a été un peu modifiée par rapport aux années précédentes. «Il y a moins de judo pour moi dans la semaine, avec des temps de repos un peu plus réguliers», explique le quintuple champion du monde. Le but est de conserver le même niveau de motivation, même si sur ce point… «J’ai l’envie d’engranger le plus de médailles possibles», rappelle-t-il. D’ailleurs, quand il reprendra la compétition début février à l’occasion du Tournoi international de Paris-Bercy, ce ne sera pas pour faire de la figuration mais avec «l’objectif grand chelem».

 

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com