Afrique Stéphane Badji : « Laissons le temps au futur patron du foot sénégalais ! »

Le foot sénégalais  traverse une passe difficile – La sélection nationale ne disputera pas la CAN tout comme les moins de 17.-

Alors qu’on parle de plus en plus de l’arrivée d’Alain Giresse comme entraîneur, Stéphane Badji , le milieu de terrain de Sogndall (Division 1, Norvège) n’est pas contre l’arrivée d’un technicien étranger. Il vient de le confier :  « Ça me ne dérange pas que le futur sélectionneur de l’équipe nationale soit un étranger. Cependant pour un sélectionneur local, le problème, c’est le temps. Il faut donner au coach le temps pour qu’il puisse travailler. Si tu recrutes un entraineur et tu lui demandes des résultats immédiats, ce sera très difficile pour lui, parce qu’en football, il faut s’attendre à tout. Il faut donc donner du temps au coach pour qu’il puisse bien travailler (..) C’est difficile de rater une CAN, mais ce n’est pas une honte. Il faut maintenant essayer de reconstruire l’équipe (…) Il faut des infrastructures de qualité, notamment des stades avec des pelouses synthétiques. En Afrique, il est très difficile d’avoir du gazon naturel, parce que l’entretien coûte très cher. On pourrait développer le football avec des terrains synthétiques, parce qu’on a des joueurs talentueux ».

Sénégal : Alain Giresse livre ses secrets pour galvaniser les Lions

Sénégal : les moins de 17 éliminés de la CAN

Publié par Nicolas Coutain pour Africa Top Sports

Nicolas / ATS