Actu Crise au Togo/ Didier Six : « Je suis dans une phase d’action, mais aussi de réflexion »

Didier Six s’était donné 48h ou 72h pour se prononcer sur sa situation vis-à-vis de la sélection du Togo.

Dans une interview accordée à Jeune Afrique, le coach des Eperviers a confié qu’il était indécis sur sa participation ou non, même si jusque là, il compte gérer les affaires courantes avant de se faire une idée : « Je suis dans une phase d’action, mais aussi de réflexion. En début de semaine, j’étais en Allemagne pour régler les détails concernant les équipements avec Puma. Vendredi, je dois me rendre à Accra (Ghana), pour organiser le stage que nous effectuerons là-bas en janvier. Et ensuite, je me rendrai en Afrique du Sud pour voir notre camp d’entraînement. Mais en fonction des évènements, oui, je me réserve une porte de sortie », a  expliqué le technicien français.

Le sélectionneur tente de jouer le rôle de tampon entre les acteurs de cette crise. Didier Six connait probablement les positions des joueurs et essai de prendre contact avec le président de la Fédération Togolaise de Football.

« Il (Emmanuel Adebayor, NDLR) m’a dit que oui, que sa décision était irrévocable. Je prends acte, même si, au fond de moi, j’espère qu’il changera d’avis. Je passe beaucoup de temps au téléphone (avec les joueurs de la sélection). C’est une situation compliquée. La tendance actuelle, c’est que la plupart des joueurs ne veulent pas se priver de cette CAN. Ils sont très attachés à leur pays et au maillot du Togo. (…). Il (Ameyi Gabriel, président de la Fédération) a conscience de la situation. Je lui ai demandé que tout soit fait pour mettre la sélection dans les meilleures dispositions. J’ai été joueur, et je sais ce dont ils ont besoin. Autrement dit, je lui ai demandé de prendre position sur toutes les questions concernant la préparation, les voyages, l’hébergement, les conditions d’entraînement ».

Les questions de primes étaient à l’origine de cette crise entre les joueurs et la FTF. Didier Six n’entend pas rester là. L’ancien joueur de Valenciennes racole rapidement les brèches afin d’éviter un autre crash si la situation redevient normale.

« J’ai rencontré le Premier ministre (Arthème Ahoomey-Zunu, NDLR) et le ministre des Sports (Bakalawa Fofana, NDLR) à ce propos, et on doit se revoir prochainement. Il faut que tout soit fait pour que le Togo puisse aller en Afrique du Sud dans les meilleures conditions. Et que tout soit donc réglé avant le 10 décembre. Dans mon esprit, je n’abdique pas face à une situation dont je ne suis pas responsable. Mais j’ai le droit de me poser certaines questions, et mettre tout en place pour que les joueurs aient la meilleure préparation, même en laissant de côté mes problèmes personnels au Togo ».

A lire aussi :

Togo : Didier Six songe à démissionner

 

 

 

 

Publié par Franck OROCOTI pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com