Autres Sports Adieu Odette Balési

Détentrice du record du saut en parachute en chute libre à plus de 8 000 mètre en 1995, Odette Balési est morte à l’âge de 85 ans.

Elle avait fait ses débuts en parachutisme par 300 sauts depuis un tour de 25 mètres parce qu’elle était très jeune pour sauter d’un avion. Elle a eu son brevet à 23 ans et devient 4 ans plus tard la première instituteur. Elle fut même championne de France du monde voltige en devançant certains hommes.

Odile Balési avait participé aux meetings aériens en France et dans le monde pour financer sa passion : le saut. En 1955, elle obtint pour la première fois, le brevet militaire de parachutisme, l’année où laquelle elle fut devenue « meilleure performance mondiale féminine de chute libre« .

En portant un masque à oxygène sur le visage, le 25 août 1955, elle s’élance à 8.721 mètres d’altitude d’un Nord Atlas de l’armée de l’air. Le saut a été réalisé au dessus de Saint-Yan pour essayer de battre le record du monde de chute libre détenue par une Soviétique. Elle ouvrit son parachute à 400 mètres du sol, tomba dans l’Yonne où elle faillit laisser sa vie. Noyée, elle avait été repêchée in extremis par le sécour  batelier d’une péniche.

Odette Balési était officier de la légion d’honneur et titulaire à titre militaire de la médaille de l’Aéronautique.

 

Publié par Franck OROCOTI pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com