Cyclisme Florent Horeau : « Doter l’Ile Maurice d’une équipe cycliste semi-professionnelle »

Le Français Florent Horeau espère  doter l’Ile Maurice d’une équipe cycliste semi-professionnelle.

« Le projet mûrit dans ma tête depuis 18 mois », explique-t-il. Observant l’évolution du cyclisme africain depuis quelque temps, le Français pense que : « Le cyclisme africain connaît un réel essor ».

Florent Horeau  cite pour exemple,  l’équipe pro  australienne Orica-GreenEdge, l’Érythréen Daniel Teklehaimanot, ou encore, l’invitation reçue par la MTN-Qhubeka pour participer à Milan-San Remo et à la Tirreno-Adriatico. Pour  lui, les choses bougent vite sur le continent. « Si nous ne faisons pas les efforts nécessaires, Maurice sera lâchée dans la prochaine décennie. Et ce sera un retard qui sera très très difficile à combler », prévient-il.

« L’équipe batterait pavillon mauricien. Donc, la majorité des coureurs de l’équipe première, soit cinq, seront issus de l’île Maurice. Ajoutés aux cinq coureurs locaux, on retrouvera trois africains et deux français. »

Après l’équipe première, une équipe de réserve. « Cette équipe réserve, composée de 10 Mauriciens, assurerait la formation et la relève de l’équipe première », souligne encore Florent Horeau.

« Je suis à la recherche de partenaires, privés ou publics, qui souhaitent investir dans un projet à assez long terme. Dans l’idéal, l’équipe verrait le jour en 2014. »

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com