Autres Sports Egypte: Le trampoline, une discipline en plein ascension

Le trampoline a été  intégré par la Fédération égyptienne de gymnastique en 2009. Depuis  cette discipline a réalisé quelques succès.
« C’est un exploit pour cette discipline qui est très récente en Egypte, d’autant plus que l’Egypte a disputé la compétition face à des pays qui l’ont devancée dans la pratique de ce sport comme l’Afrique du Sud, l’Algérie et la Tunisie. Par conséquent, cette discipline pourrait connaître un vrai essor à l’avenir », assure Noha Chabana, membre de la Fédération égyptienne de gymnastique.
« Le trampoline est une discipline acrobatique qui dérive de la gymnastique artistique. C’est pourquoi nous avons fait appel aux jeunes qui pratiquent la gymnastique artistique, car cela facilite l’entraînement sur le tremplin et contribue à réaliser un résultat rapide. Il faut noter aussi que l’expérience du gymnaste l’aide à maîtriser rapidement les différentes figures du trampoline, car il a plus de souplesse aux muscles et une force physique sur le tremplin », explique Aboul-Ela Mohamad, directeur technique de la sélection.
« Cette équipe manque cruellement d’expérience. La sélection n’a disputé aucun tournoi mondial. Aucun stage n’a été organisé à l’étranger à cause du manque de moyens financiers. Cette crise financière a également empêché le recrutement d’un expert ukrainien, indispensable pour améliorer le niveau de l’entraînement », explique Ali Ibrahim, président intérimaire de la Fédération.
« Tous les deux mois, la Fédération nomme un nouvel entraîneur, ce qui affecte l’entraînement et perturbe la concentration des gymnastes. En outre, par manque de moyens, elle nomme des entraîneurs non spécialisés en trampoline. Bien que cette discipline dérive de la gymnastique artistique, elle a besoin d’une technique spéciale », assure Ahmad Aboul-Ela, trampoliniste et classé 6eme lors des derniers Championnats d’Afrique à Pretoria.
« La Fédération doit accorder plus d’attention à la promotion de cette discipline afin d’encourager les jeunes. Elle pourrait par exemple fournir des tremplins à plus de clubs et mener des campagnes de promotion pour augmenter le nombre de pratiquants », assure Aboul-Ela Mohamad.
« Cela n’encourage pas sa pratique par les jeunes, car ils ne vont pas bénéficier de l’attention des médias, à l’instar des deux autres disciplines plus connues. Cette équipe a besoin de plus d’attention de la part de la Fédération », conclut-il.

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com

Un commentaire

  1. Article très intéressant ! Ce sport commence à faire de plus en plus parler de lui, c’est une très bonne nouvelle.

    On souhaite longue vie au trampoline en Egypte !

Comments are closed.