Antilles Monfils : « Je suis seul » mais « ca va bien »

Alors que les choses sérieuses vont démarrer ce lundi à Melbourne pour le premier Grand Chelem de la saison, Gaël Monfils est dans une situation peu envieuse : « Je n’ai pas de kiné, pas de coach, pas d’entraîneur physique, pas d’amis, énumère au micro de L’Equipe le récent demi-finaliste d’Auckland. C’est différent. C’est un peu plus dur. Je m’y habitue. Je vois le circuit différemment. Personne ne voyage tout seul. Je suis vraiment le seul».  

« (…) J’espère trouver assez rapidement un coach, un entraîneur physique et un kiné », poursuit le 86ème mondial qui ne se prend pas la tête pour l’instant avec le classement : « Je pensais que j’étais 200. Je sais que je vais sortir des 100 incessamment sous peu. Cela va être plus dur. Mais il faut continuer à gagner des matches. Si je suis assez constant, cela peut revenir assez vite. »


Deux semaines après avoir atteint les quarts de finale (Qatar) et les demi-finales (Australie), Sliderman  aborde détendu l’Open d’Australie : « Ca va bien. Je suis détendu. Pour une fois, j’arrive avec des matches. Je suis content car c’est ma troisième semaine de tournoi sans pépins».

Au premier tour de cet Open d’Australie Gaël Monfils affronte Alexandr Dolgopolov, 18ème à l’ATP.

Lire aussi
Tennis : Première défaite de Monfils contre Ferrer à Auckland

Publié par Benoit DOSSEH pour Africa Top Sports

Benoit DOSSEH / ATS