Actu Jonathan Pitroipa :«Les Africains ont de plus en plus un jeu européen !»

Ce sera la troisième CAN du joueur de Rennes avec son pays,  le Burkina Faso.  Et ni en 2010 ni en 2012, Jonathan Pitroipa a réussi à franchir le cap du premier tour. Il espère, cette fois, y arriver. En attendant, il se livre longuement à l’AFP. Il parle de la sélection, du foot africain, et de son  centre de formation qu’il a ouvert il y a quatre ans à Ouagadougou :

– « Notre objectif ? Sortir des poules pour valider notre progression. J’espère que cette fois, c’est la bonne ! »
– « Je suis un des leaders, mais plus sur le terrain, car je suis capable de faire gagner un match à l’équipe. »
– « Le public, en Afrique, est passionné mais un peu excessif. Il en demande beaucoup, surtout à domicile. Il veut toujours voir son équipe gagner, pour faire la fête »
– « Comme Planète Champion, le seul vrai centre de formation, où nous avons joué, avait fermé, on a voulu donner aux jeunes la chance de pouvoir réaliser leur rêve comme nous, jouer en Europe. C’est un sport-études car c’est aussi important qu’ils aient un bon niveau d’études. Nos parents le gèrent sur place pour que nous puissions nous concentrer sur nos carrières. Je vais voir que tout se déroule bien quand je suis en vacances ou qu’il y a un match en sélection. Tout se passe bien, huit de nos jeunes ont gagné la CAN des moins de 17 ans au Rwanda en 2011. C’était une fierté pour moi. Il faut maintenant tenir même si ce n’est pas facile de gérer un centre de formation.
– « Les Africains ont de plus en plus un jeu européen, mais dans le foot il faut toujours des exceptions pour donner ce plaisir de regarder. Si c’est trop « droit », si tout le monde fait ce qu’on lui demande de faire, c’est ennuyant. »

Publié par Nicolas Coutain pour Africa Top Sports

Nicolas / ATS