Actu Seydou Keita : « une victoire pour le peuple malien ! »

Seydou Keita, a permis hier soir à son pays, le Mali d’arracher une victoire contre le Niger dans le premier match du groupe B de la CAN.

Seydou Keita a dédié cette victoire au peuple malien qui traverse une période compliquée :  « On est très content d’avoir gagné ce match très important (..) J’espère qu’à Bamako, au Mali, les gens sont contents. Je dédie cette victoire à tout le peuple malien. C’est pour la paix et tout le peuple malien »

Il y a quelques jours, il avait déclaré :

« On s’inquiète beaucoup. Je ne vais pas dire qu’on n’a pas la tête au football. Mais ce qui se passe au Mali est beaucoup plus important qu’un match de football. Nous, on doit faire notre job, honorer notre pays qui traverse un moment difficile. C’est vrai que c’est très inquiétant lorsqu’on voit tous ces gens venir au Mali, tous ces avions. Voir une vraie guerre, pfff, ça fait peur… On a tous nos mamans, nos frères et nos sœurs qui sont au Mali. Tout ça, ça fait peur. C’est comme ça, mais on espère que les alliés du Mali, que ce soit la France, la Cedeao ou d’autres, vont régler tout ça rapidement et que la paix va revenir le plus rapidement possible »

« On est conscients que le football ne peut rien changer à cette guerre-là. Les gens qui sont là-bas (les activistes islamistes qui contrôlent une partie du Mali, Ndlr) n’aiment même pas le football. Ils ne savent même pas ce qu’est le football. A Gao, il n’y pas de football, pas de télévision. Alors comment voulez-vous que ça change quelque chose ? Donc, on ne se met pas de pression supplémentaire. La pression de bien faire, en revanche, un compétiteur en a besoin. C’est une pression positive. Notre victoire donnera peut-être de la joie aux gens. Mais ce sera une joie mesurée. Même lorsqu’on va gagner, les gens ne sortiront pas pour fêter ça car il y a quelque chose de beaucoup plus important. Tout le monde doit être serein et solidaire. Pas qu’on gagne et que les gens au sud fassent la fête tandis qu’au nord les autres sont sous le feu. »

Publié par Nicolas Coutain pour Africa Top Sports

Nicolas / ATS