Actu CAN 2013 : Niger-RD Congo (0-0) à la mi-temps

Lors de la première journée, les Congolais s’en sont bien sortis face aux favoris du Ghana, en obtenant le nul 2-2.

Menés de deux buts, les hommes de Claude Leroy sont revenus une première fois grâce à Mputu, avant d’égaliser par l’intermédiaire de Mbokani, à trente minutes du terme.
Du côté nigérien, l’ouverture a été plus difficile. Totalement dominé par le Mali – 23 tirs à 9 et 58% de possession – le Niger a fini par céder sur un but de Seydou Keita, à dix minutes du coup de sifflet final. En cas de nouvelle défaite ce soir, la compétition serait déjà finie pour eux.
Le Congo est troisième du groupe avec un point, devant le Niger qui est bloqué à zéro.
Au coup d’envoi de ce match, très rapidement, les Nigériens se portent vers l’avant et ils en profitent pour tenter un premier tir. Gros manque de puissance pour inquiéter le portier. Déjà dès la 5ème minute, Sidibé  trouve le poteau.

L’attaquant nigérien a parfaitement chipé le ballon dans les pieds de Mabiala. L’attaquant se précipite vers le but et, après un contrôle rapide, il ouvre son pied pour chercher le côté opposé. Première alerte pour le Congo.
Les Nigériens ne s’inquiètent pas trop dans les 15 premières minutes. Ils se contentent de longs ballons et de contre-attaques vers l’avant pour profiter de la rapidité de Sidibé.
Mais à la 13ème minute, Kabanga délivre un caviar aérien à Mbokani, complètement démarqué au deuxième poteau. Le joueur du championnat belge contrôle de la tête avant de frapper. Il ne s’applique pas assez et il bute sur Daouda.
Première mi-temps plutôt inattendue à Port Elizabeth. La RDC n’arrive pas vraiment à se mettre dans le bon sens et commet quelques erreurs de concentration. Très présents dans l’engagement et tournés vers l’avant, les Nigériens semblent prendre l’ascendant minute après minute.
Comme à la 13ème minute, Kassaly Daouda d’une belle  parade sauve le Mena à deux 2 minutes de la pause. Après une erreur de sa défense, le portier se retrouve en duel face à Mbokani, qui est seul à 8 mètres, plein axe.

L’attaquant tape trop au milieu, ce qui permet au portier de se mettre en évidence.

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com