Actu CAN : Les joueurs à suivre dans le match Burkina Faso-Zambie

La 3ème journée dans le  groupe C sera chaude ce 29 janvier.

Les 4 équipes gardent toujours leur chance de qualification pour les quarts de finale de la CAN 2013.

Le Burkina Faso, la Zambie, l’Ethiopie et le Nigeria chercheront la victoire et malheur au vaincu.

Les Etalons du Burkina Faso pour leur troisième match du groupe C  seront face à la Zambie.
Après une victoire écrasante contre l’Ethiopie (4-0), Alain Traoré et ses coéquipiers, actuellement en tête du groupe s’activent pour confirmer leur qualification pour les quarts de finale. Les Chipolopolos, troisième du groupe, avec seulement 2 points joueront leur dernière carte.
Les Étalons n’ont qu’un seul objectif : atteindre les quarts de finale de la CAN. Pour cela il leur faut  une victoire ou un simple match nul cet après-midi.

Si les hommes du pays intègre sont premiers du groupe C et gardent leur chance d’accéder au second tour, ils le doivent en grande partie aux trois buts de leur homme providentiel Alain Traoré.
Meilleur buteur pour l’instant de la CAN avec 3 buts,  le joueur de Lorient est devenu le sauveur des Etalons.
L’intéressé refuse pourtant de tirer la couverture à lui. « C’est mon métier de marquer des buts (…) et c’est ce qui est arrivé. Le coach savait que je n’avais pas 90 minutes dans les jambes mais qu’à tout moment je pouvais entrer et faire la différence. Ça m’a souri mais de là à me considérer comme le messie je crois que non. Vous allez m’excuser mais c’est le travail de tout un groupe ».


A Ouagadougou, tous les supporters des Etalons portent leur espoir sur le joueur de 25 ans pour dénouer la situation face à la Zambie.

Ce soir a partir de 17h GMT  face aux Etalons, se dressent les Champions d’Afrique. Les Chipolopolos troisième du groupe C avec seulement 2 points joueront leur dernière carte.

La Zambie a son destin en mains. Une victoire propulserait les Zambiens en quart de finale pour la troisième fois de suite. L’équipe d’Hervé Renard sait pouvoir s’appuyer sur les valeurs du collectif pour faire déjouer des adversaires jugés plus forts sur le papier.
Mais ils n’ont, pour l’heure, guère convaincu avec un match nul face à des Éthiopiens réduits à dix pendant une heure (1-1) et le même score de parité arraché sur un penalty litigieux contre le Nigeria.
Après les deux premiers matchs, on n a pas retrouvé  cet état d’esprit  des  Zambiens incarné par son capitaine et attaquant Chris Katongo, véritable guide des Chipolopolos.  Christopher Katongo a souvent prouvé qu’il pouvait changer le cours d’un match sur un coup de génie.
«J’entends dire que je suis un joueur décisif mais ce n’est pas ça qui m’intéresse », tempère pourtant Katongo, refusant de tirer la couverture à lui. «Ce qui compte, ce n’est pas de marquer des buts ou de se faire remarquer en multipliant les beaux gestes. L’important, c’est que l’équipe tienne la route sur le plan collectif et propose un jeu de qualité.»


Dans un match aussi décisif  f ace aux Etalons, Le meneur de jeu Zambien  pourrait être  à la manette pour conduire son équipe vers les quarts de finale.
Pour l’instant, la Zambie peut remercier son gardien Kennedy Mweene. Face à l’Ethiopie lors du premier match, Mweene a été le héro de la Zambie en sortant un penalty. De même, le gardien du club sud-africain des Free State Stars aura tout fait face au Nigeria. Tout d’abord en n’encaissant pas le penalty de John Obi Mikel à la 25e minute de jeu, puis en inscrivant lui-même le penalty égalisateur à la 84e minute.
« Dans mon club comme en équipe nationale, je termine toujours ma séance d’entraînement par des exercices de tirs au but. Je passe en revue une trentaine de tireurs chaque semaine, cela m’a permis de me libérer face à n’importe quel opposant. Et de trouver le courage d’aller tirer parce que connaissant bien la réaction d’un gardien de but lors de cette épreuve. C’est une décision qu’il faut prendre. » a dit le gardien des Chipolopolo
Le gardien de but de la Zambie, Kennedy Mweene, permet au champion d’Afrique de rester en course pour une qualification en quart de finale de la CAN 2013.

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com