Angleterre Le billet de Basile Boli : Beckham au PSG, bien joué !

Je suis souvent dans la confidence des transferts. Mais je crois que celui là restera comme l’un des plus beaux coups de ces dernières années. Personne, mais vraiment pas grand monde s’en doutait. Même la presse anglaise qui a les tabloïds les plus redoutables n’a rien vu venir.

On a annoncé Beckham partout, en Australie, en Italie, au Qatar, en Chine et même en Afrique du Sud ! Et bien sûr, on pensait surtout qu’il irait finir sa carrière au soleil à Monaco. On imaginait bien Vic, nouvelle princesse du rocher faisant de la concurrence aux filles de Caroline !

David a surpris tout le monde, et le PSG avec. Bien joué !

A 37 ans, il est un joueur en fin de carrière, tout le monde le sait, lui le premier. « Je viens faire gagner le PSG », dit-il un peu présomptueux. Le PSG ne sera sans doute pas plus fort sur le terrain avec lui. En revanche, pour le club c’est un super coup de marketing. Alors que tout le monde disait que le championnat français était dévalué – les plus grandes stars quittant le pays pour l’Angleterre et fuir le fisc, le playboy des terrains débarque ! Il va faire de la concurrence à Zlatan ! J’imagine la presse people. Qui est le plus beau… Qui a le plus beau tatouage, qui claque le plus…

David n’a plus rien à prouver ! Il est là pour faire parler de lui, pour faire le show, et le business. Car là encore, il est super fort. Il vient pour une pige de cinq mois non payée ! Son salaire sera reversé à une association qui soutient des enfants défavorisés. Beau geste. Mais comme dans la musique, une star a aujourd’hui deux sources de revenus : son salaire du club et les « â côtés » du business – Marketing, pubs and co- David va quand même gagner beaucoup d’argent en France et en faire gagner beaucoup à son club.

David est super bankable ! Le PSG a réussi un très joli coup ! Le Qatar aussi ! Les ambitions sont claires : le championnat, la coupe de France – Ca tombe mal pour Marseille !- et la ligue des Champions.

Car David Beckham n’est qu’un pion de la stratégie déployée. Il est le meilleur ambassadeur d’un club qui a bien envie de devenir le nouveau roi de l’Europe à l’heure où les clubs espagnols et anglais traversent des périodes financières compliquées.

La roue tourne. Pas pour David encore !

Basile Boli.31/1.2013

Publié par Nicolas Coutain pour Africa Top Sports

Nicolas / ATS