Afrique Centrale VI Nations / Nyanga : « La confiance, elle s’acquiert surtout sur le terrain »

Après deux sorties soldées par des défaites, le XV de France croise lors de troisième journée le XV de la Rose. Absent lors de ces deux contreperformances, Yannick Nyanga a été rappelé pour défier les Anglais, seule équipe en lice pour le Grand Chelem. Heureux de retrouver la sélection, le troisième ligne espère gâcher la fête à Twickenham.
Yannick Nyanga, êtes-vous heureux d’être de retour à Marcoussis ?
Bien sûr que ça fait du bien ! C’est toujours un plaisir d’être la. Mais le plaisir dure le temps des retrouvailles. Là ça y est, on est déjà dans la préparation du match. On espère que ça va bien se passer samedi.
Le groupe France est-il en manque de confiance ?
La confiance, elle s’acquiert surtout sur le terrain. On doit se rassurer par les actes. Les premiers jours, on a beaucoup fait de vidéo pour voir ce qui n’avait pas été, lors du dernier match notamment. On s’est rendu compte qu’il y avait quand même des choses qui étaient mieux que lors du match face à l’Italie. Même si cela ne s’est pas traduit en terme de résultats, il y a eu une amélioration. A nous d’améliorer ce qui était bien et de gommer ce qui ne l’était pas afin de montrer notre meilleur visage à Twickenham.

Il y aura-t-il un plan anti-anglais ?
Non, déjà il y aura un plan pour mieux jouer. Je pense qu’on est plus focalisé par notre performance parce qu’elle n’a pas été aboutie. Elle a été bonne par moments mais pas assez longtemps pour pouvoir s’imposer dans les deux premiers matchs. Il faut progresser et faire un bon match en Angleterre. Je pense que par moments, il faut un petit peu oublier le coté tactique et se dire qu’on va jouer un super match de rugby. Moi qui n’ai pas joué un tournoi depuis longtemps, je sais ce que ça vaut au niveau émotionnel. On va essayer de ne pas gâcher cette fête. Peut-être qu’à l’arrivée, on va perdre mais on espère qu’on n’aura pas de regrets.

(source sports365)

Lire aussi :

Yannick Nianga se transforme-vidéo

Publié par Benoit DOSSEH pour Africa Top Sports

Benoit DOSSEH / ATS