Afrique Côte d’Ivoire/ Alain Lobognon : « Nous allons tout changer »

Les autorités ivoiriennes du sport sont à la recherche des voies et moyens pour éviter aux Eléphants de nouveaux échecs lors des prochaines CAN. Ceci a amené le ministre des sports à rencontrer la Fédération ivoirienne de Football (FIF).
Après l’entretien avec Sidy Diallo, président de la FIF, le ministre des Sports, Alain Lobognon a convoqué les medias sportif pour un point de presse. Dans son intervention, le ministre a dressé un bilan sur l’évolution du football en Côte d’Ivoire.

De même, Alain Lobognon a évoqué la gestion du ballon rond au pays de Didier Drogba.
«Voici un pays où aucune proposition de candidature n’a été faite pour une Coupe d’Afrique, comme la Can des cadets. Or nous en avons besoin pour améliorer nos infrastructures et même le football des jeunes. En 1983, les cadets qui ont disputé le Mondial, se sont par la suite retrouvés en seniors des années plus tard pour remporter la Can 1992. Ce qui signifie qu’il faut travailler à la base».


«Nous allons tout changer, tant au niveau du football que de tous les sports, car c’est notre sport dans son ensemble qui est tombé. J’ai déjà décidé de mettre un terme à la distribution de la parafiscalité et je ne vais pas en donner à la Fif. On va aller jusqu’au bout».


«Je ne peux pas comprendre que l’équipe nationale se retrouve à la Can et que le Directeur technique national (Dtn) soit maintenu au pays ».


«Il y a certains entraîneurs qui n’ont même pas encore reçu leurs primes des années passées. La prime de 300.000 Fcfa due à Martial Yéo après la Can 1992 n’a pas été réglée. Pas plus que celles de Gbonké Tia Martial (Can 2000) et Lama Bamba (Can 2002) ».

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com