Afrique Australe Afrique du Sud : Les Pistorius victimes de hacking?

Au lendemain de la libération sous caution d’Oscar Pistorius, la presse avait relayé un tweet posté sur le compte de Carl, le frère de l’athlète sud africain.

« Merci à chaque personne qui prie pour les deux familles, Oscar ».


Cette petite phrase qui a fait le tour du monde n’est pas celui d’Oscar. C’est le fruit de l’imagination d’un hacker qui a piraté le compte des Pistorius. La famille a rapidement retiré le tweet et  effacé toutes les informations sur les comptes des frères et sœurs de l’athlète accusé du meurtre de la petite amie, a annoncé Paris Match sur son site.

Carl Pistorius également accusé pour le meurtre d’une femme (accident de circulation en 2010) doit comparaître en mars prochain devant le juge. Son avocat Kenny Oldwage se veut rassurant. «Il n’y a aucun doute que Carl est innocent et que les charges seront objectées», a-t-il déclaré avant d’ajouter : « Carl regrette profondément l’accident. Les tests sanguins réalisés par la police au moment des faits ont prouvé qu’il n’était pas sous l’influence de l’alcool, confirmant qu’il s’agissait d’un tragique accident de la route, après que la victime soit entrée en collision avec la voiture de Carl.»

Kenny Oldwage est réputé pour avoir plaidé et obtenu la mise en liberté de Sizwe Mankazana, 25 ans, inculpé pour le meurtre de la petite fille de Nelson Mandela,  Zenani Mandela (13 ans) en 2010.

Lire aussi :

Afrique du Sud : Encore un Pistorius en conflit avec la loi !

Publié par Roger ADZAFO pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com