Antilles Cyclisme/ Grégory Baugé : « On a perdu notre dernier technicien »

Double médaillé d’argent en vitesse, individuel et par équipes, lors des Jeux de Londres, le pistard Grégory Baugé n’a plus d’entraineur.

Florian Rousseau n’est plus en charge du sprint français : il a choisi de quitter son poste.

L’entraîneur du cycliste guadeloupéen a ainsi voulu tirer la sonnette d’alarme pour dénoncer l’inertie qui règne selon lui depuis les JO de Londres.
L’Antillais a vivement réagi  à cette annonce surprise  du coach et  a fait part de son mécontentement vis-à-vis de la Fédération française de cyclisme :
« J’ai du mal à l’accepter mais je le comprends quand je lis ses propos. On sait très bien que ça ne va pas. Ce n’est pas parce que je suis champion du monde que tout va bien. Après les Jeux, j’avais dit que j’avais perdu à cause du système. »

« J’ai toujours dit que ce n’est pas parce que j’avais le meilleur entraîneur du monde que ça allait forcément toujours le faire. Il n’y a pas de projet. On ne sent pas de présence. On est au fond du trou. »

« C’était déjà la crise! Là, on a perdu notre dernier technicien. On se retrouve avec son adjoint mais c’est dur pour tout le monde et ceux qui visent les JO de Rio en 2016. L’avenir s’assombrit. On voulait inverser la tendance après Londres, c’est mal parti. »

« On va tous se poser ces questions-là, les jeunes, pareil. C’est bien beau de dire qu’une piste va se construire bientôt à Saint-Quentin, une est sortie à Roubaix, ça ne fait pas tout. »

« On aimerait tous sentir que les dirigeants sont concernés, qu’ils viennent par exemple nous voir à l’Insep à l’entraînement. Des choses toutes simples. »

« L’avenir s’assombrit mais on va discuter entre coureurs. S’entraîner deux-trois semaines tout seul, ça va. Mais après, s’il n’y a pas un groupe… Et puis il faut que ce groupe soit motivé. On va voir l’état d’esprit de chacun. Il y aura une décision à prendre assez vite, on ne peut pas faire du sport de haut niveau à moitié. »

Grégory Baugé a décidé de renoncer aux Mondiaux disputés du 20 au 24 février à Minsk (Biélorussie).

Le septuple champion du monde préfère se concentrer sur un unique objectif : décrocher enfin l’or olympique en 2016, à Rio de Janeiro.

Lire aussi:

Grégory Baugé : Le Guadeloupéen renonce aux Mondiaux 2013 sur piste

Cyclisme : Grégory Baugé s’interroge !

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com