Autres Sports Egypte/Escrime- Al-Abidine : « Je vais accorder plus d’intérêt aux jeunes »

Le président de la Fédération Egyptienne d’Escrime souhaite redynamiser la discipline. Selon Tamer Zein Al-Abidine, l’escrime égyptienne devrait être plus performante pour rivaliser avec les grandes nations. Dans un entretien accordé au quotidien égyptien Al-ahram hebdo, le président a indiqué son objectif qui vise à développer la discipline et rééditer l’exploit olympique de Londres 2012.

 

« Il faut dire avant tout que l’escrime est une discipline qui n’est ni connue, ni répandue en Egypte où on ne s’intéresse qu’au football. Le nombre de pratiquants est minime et ne dépasse pas les 500. C’est à la suite de l’exploit réalisé à Londres que l’escrime a commencé à attirer l’attention, grâce à l’escrimeur Alaaeddine Aboul-Qassem qui a réalisé une première dans l’histoire de la discipline, en décrochant une médaille d’argent au fleuret. Par conséquent, cette médaille olympique a accordé à l’escrime une nouvelle impulsion en Egypte. »

 

« Je pense que la sélection possède actuellement des escrimeurs talentueux qui peuvent rééditer l’exploit d’Aboul-Qassem. Mais, bien sûr, ils ont besoin d’un plan de formation pour acquérir plus d’expérience. Citons par exemple Ayman Fayez, vice-champion du monde junior 2011 en épée, et le champion d’Afrique 2012. Il est 23e au classement mondial. On a également une sélection féminine très prometteuse qui peut réaliser de très bonnes performances dans la période à venir, mais elle a besoin d’une très grande attention pour progresser. Citons par exemple Mona Abdel-Aziz qui a remporté deux médailles d’or dans les épreuves de sabre et d’épée aux Championnats d’Afrique 2011. La nouveauté pour la sélection, c’est le recrutement d’un psychologue afin d’améliorer la technique de concentration. En fait, l’escrime est une discipline qui exige une forte concentration et non seulement une force physique. De même, la concentration doit aller de pair avec la grande vitesse. Cette réhabilitation psychologique contribuera à améliorer le niveau de la sélection. »
« Les juniors constituent une base essentielle pour la sélection nationale. Donc, je vais accorder plus d’intérêt aux jeunes afin qu’ils aient une base variée, ce qui aidera au développement de la discipline et par la suite de la sélection nationale. Il est à noter qu’il faut débuter par la base pour avoir de bons athlètes au sommet. En fait, la sélection est divisée en deux équipes -17 ans et -20 ans. Mais le problème est que le nombre des athlètes est très limité. Car la discipline n’est pas largement pratiquée au niveau des clubs. Il s’agit de 6 clubs sportifs au niveau de la République qui pratiquent ce sport, à savoir Al-Guézira, Al-Maadi, Al-Seid, Ittihad Al-Chorta, Sporting et Al-Selah Al-Sakandari. Mon plan vise à promouvoir ce sport, afin d’attirer les jeunes. »
« On organisera des exhibitions dans les différents clubs pour que les jeunes aient plus d’informations sur cette discipline qui doit être pratiquée à partir de 10 ans. N’oublions pas que la médaille olympique remportée à Londres nous aidera beaucoup dans notre campagne de sensibilisation. Nous sommes en train de négocier avec la Fédération africaine d’escrime pour que l’Egypte accueille les Championnats d’Afrique juniors en 2014. »

 

Lire aussi:

Escrime : Médaille d’argent pour l’Egyptien Abouelkassem, une première pour l’Afrique.

 

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com