Afrique Maghreb : Le Suisse, Raoul Savoy retourne en Algérie

Raoul Savoy s’est engagé cette semaine en faveur du club MC El Eulma, actuel 10ème du championnat de première division en Algérie. Le Suisse va connaitre ainsi sa deuxième expérience dans ce pays après un passage avorté de 2012 au MC Oran. Son objectif est de qualifier sa nouvelle formation pour une compétition africaine la saison prochaine : « C’est une nouvelle opération commando pour moi, une de plus», a confié Raoul Savoy

«Nous sommes actuellement dixièmes au classement, mais nous comptons un match en retard. On va jouer deux rencontres en huit jours. Elles seront déjà capitales», a prévenu le Romand, qui devra d’emblée trouver les bons mots pour motiver sa troupe. Selon le lauréat de la Coupe, un 5e rang final pourrait s’avérer suffisant pour permettre au MC El Eulma de s’asseoir sur un des fauteuils africains en fin d’exercice.

Raoul Savoy prend la place de  Rachid Belhout, limogé dimanche.

Parcours du technicien

Ancien gardien de but Suisse, Raoul Savoy avait du écourter sa carrière à cause d’une blessure à l’épaule. En 1999 il entame une carrière d’entraîneur en Suisse et se voit confier une équipe de 3ème division, le FCBT 99. Deux ans plus tard, Raoul Savoy part en Afrique, au Tonnerre de Yaoundé.

Il participe avec le club Camerounais à la finale de la Coupe des Confédérations africaine, perd le trophée continental, mais en sort grandi. En 2003, le CODM (D1 marocaine) fait appel à lui pour présider pendant 2 saisons aux destinées de l’équipe.

Il emmènera le CODM, durant les 2 saisons suivantes, au titre de champion du Maroc. Il qualifie l’équipe à la Coupe d’Afrique, après 10 ans d’absence. En 2005, il est élu meilleur entraîneur du Maroc et quitte le CODM avec une place de demi-finaliste à la Coupe du Maroc.

Il poursuit son aventure marocaine au Chabab Mohammedia (D1). L’équipe est en difficulté et Raoul le sauva de la relégation avant de quitter. L’expérience marocaine de Raoul Savoy s’achèvera en 2006 à L’Ittihad de Tanger avec une qualification pour les 1/2 finales de la Coupe du Maroc et ceci pour la 1ère fois dans l’histoire du club.

Il se lance dans un nouveau challenge plus intéressant : entraîner l’équipe nationale d’Ethiopie. Contraint d’écouter son contrat pour des dysfonctionnements interne, il prend les rennes de l’équipe nationale du Swaziland.

 

 

Publié par Franck OROCOTI pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com