Combats Exclu ATS : Mbagnick Ndiaye : « mon projet pour la lutte au Sénégal ! »


« Le premier projet prioritaire de mon département est la construction d’une arène de lutte » selon le ministre sénégalais des Sports.

Les milliers, voire les millions de férus et amateurs de lutte sénégalais peuvent déjà jubiler. L’arlésienne sous la forme d’une arène de lutte qui depuis depuis dix ans a été promise par les différents gouvernements qui se sont succédé depuis 2000, sans que jamais cela ne voit le jour, pourrait se concrétiser d’ici à 2017 si l on se fie aux propos de l’actuel ministre des Sports du Sénégal Mbagnick Ndiaye.

Selon lui «  le premier projet prioritaire de son département est la construction d’une arène nationale de lutte. Et ce sera sur le site du Technopole ( Ndlr: banlieue de Dakar) ».

Le patron du sport sénégalais d’ajouter que «  l’architecte a déjà été choisi en accord avec le Président de la République du Sénégal Macky Sall qui voudrait que l’inauguration de ce joyau pour la lutte sénégalaise soit effective avant 2017″. 

Ce qui serait un ouf de soulagement de premier ordre pour la lutte sénégalaise qui sous tous ses aspects ( lutte avec frappe comme lutte simple, gréco romaine ou traditionnelle) est dépourvue en infrastructures.

Pourtant cette discipline depuis la fin des années 90 reste la plus suivie et la mieux rémunérée avec des cachets atteignant pour la lutte simple, le million et plus de 150 millions voire 200 millions de FCFA pour les combats de lutte avec frappe. Ou lutte simple et boxe sont de mise.

A rappeler que si cela se concrétisait  ce serait une vieille doléance de l’arène, mais surtout une promesse électorale faite par l’actuel Président de la République il y a un peu plus d’un an en campagne pour la Présidentielle 2012.

O.DIARRA , Africa Top Sports

Signez aussi la pétition de Basile Boli pour que la lutte reste une discipline olympique

Publié par Nicolas Coutain pour Africa Top Sports

Nicolas / ATS