Cap-vert Rugby/Dusautoir:  » C’était un mauvais tournoi « 

Le XV de France livre son dernier match du Tournoi des VI Nations ce samedi face à l’Ecosse. Thierry Dusautoir ne cache pas sa frustration. Le Franco-Ivoirien estime que son équipe n’a montré qu’une infime partie de son potentiel. Pour le capitaine des Bleus, l’équipe aura appris de ce tournoi difficile. Après trois défaites et un match nul l’Ivoirien a souligné vendredi la volonté de l’équipe de montrer qu’elle avait « autre chose dans le moteur » en clôture du Tournoi des six nations.

 

 » On est resté sur la sensation qu’on est capable de mettre de l’intensité, du caractère. Cette équipe avait besoin de se rassurer à ce niveau-là. La deuxième mi-temps a apporté des convictions. Regardez dans vos almanachs, il y a peu de personnes qui ont réussi à remonter comme ça une équipe d’Irlande dominatrice en deuxième mi-temps. Revenir comme ça montre que l’équipe a la capacité de faire de gros matches. »

 

« Ce sont des moments riches en enseignements qui font avancer le groupe. Les caractères ressortent et cela cimente un groupe, cela prépare les victoires à venir. Le groupe n’était pas habitué à cette pression négative liée aux contre-performances. Je trouve qu’il réagit assez bien car il ne se laisse pas abattre. Il continue à travailler tout au long de la semaine. Une victoire contre l’Ecosse récompenserait le fait de ne pas avoir lâché le morceau depuis le début. Il y a de la frustration de ne pas être arrivé à valider ce que l’on a fait ces dernières semaines et de donner cette impression de ne pas maîtriser notre sujet. On a autre chose dans le moteur. »

 

« On a envie de le gagner car ça ferait du bien de sortir du match avec le sourire et sous les applaudissements du Stade de France. C’était un mauvais Tournoi. Que l’on finisse cinquième ou sixième ça n’intéresse personne. Comme ça les choses sont claires. Au moins, terminer sur une bonne note ferait du bien à tout le monde. »

 

« Je suis persuadé que le public sera nombreux et derrière nous. Il continue à nous suivre, on a pu s’en apercevoir en Irlande où il y avait énormément de Français avec nous. Les supporteurs savent très bien que le parcours d’une équipe n’est pas linéaire, cela reste du sport. C’est pour cela qu’ils sont aussi là dans les mauvais moments, pour partager les bons moments que l’on connaîtra tous ensemble. On a envie de leur offrir quelque chose de sympa. Ils vont venir braver le froid pour nous supporter. Ce serait bien que tout le monde reparte avec le sentiment d’avoir pris du plaisir. »

 

Lire aussi:

VI Nations / XV de France : Le sud-africain Claassen titulaire contre l’Ecosse

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com