Euro Technologie dans le foot : Platini répond aux accusations de Blatter

Platini et Blatter jouent leur match par média interposés !

Après la sortie du président de la FIFA Sepp Blatter accusant le président de l’UEFA d’être le principal obstacle à l’expérimentation de la technologie dans foot, Michel Platini sort de son silence, et répond aux attaques de Blatter dans L’Equipe.

Dans la publication du quotidien français qui paraîtra ce jeudi, Michel Platini revient sur tous les sujets qui semblent opposer les deux hommes les plus puissants du football.
Sur la technologie sur la ligne de but, Platini maintient sa raison financière : «Si je veux introduire cette technologie en Ligue des Champions et en Ligue Europa, cela coûtera 54 millions sur cinq ans à l’UEFA. Nous préférons investir cet argent dans le développement du football». Comme pour montrer qu’il n’est pas réfractaire aux propositions qui tendent à limiter les polémiques d’après-match, le président de l’UEFA avance l’arbitrage à cinq : «Monsieur Blatter est celui qui a autorisé ce système…»


Les divergences de vue ne se limitent pas sur ces aspects. Le mode d’organisation de l’Euro 2020  est aussi sujet de discorde «Un championnat d’Europe des nations n’aura jamais aussi bien porté son nom, explique Platini. Car il se jouera pour la première fois sur l’ensemble du continent européen. C’est peut-être le président de l’UEFA que l’on pense viser, mais c’est au final 52 des 53 fédérations européennes qui sont attaquées». (seule la Turquie, qui voulait organiser l’Euro 2020, a voté contre).

(Morceaux choisis par L’Equipe)

Publié par Benoit DOSSEH pour Africa Top Sports

Benoit DOSSEH / ATS