Afrique Mondial 2014 Angola-Sénégal : Mouhamed Diamé : »Pas de complication pour nous »

Au terme de leur première séance d’entrainement public au stade du 28 septembre de Conakry, Africatoposports a rencontré le milieu de terrain sénégalais, Mouhamed Diamé, qui évolue à West Ham en Angleterre. Il nous parle de son match, de l’état de la pelouse, du climat, de ses attentes, de son groupe…
Africatopsports : Vos sentiments au lendemain de votre arrivée en Guinée pour affronter samedi l’Angola ?
Mouhamed Diamé : On est arrivé hier, on s’est entrainé directement. Aujourd’hui, on a fait une petite séance ce petit matin et cet après-midi. Donc, pour l’instant, tout se passe bien.
Vous avez découvert l’état de la pelouse. Comment la trouvez-vous ?
Comme le coach l’a dit, la pelouse est très haute mais ça va rentrer dans l’ordre avant le match. Je pense que y aura pas complication pour nous.
Vous n’étiez pas là, mais le Sénégal a été pratiquement éliminé par l’Angola, vous y voyez une petite revanche ou c’est un match dans un autre contexte ?
Seulement non. Ce n’est pas une revanche. Nous sommes là comme vous le savez, nous sommes pour l’instant premier du groupe. Donc, on va essayer de garder cette position et prendre les trois points. 
A West Ham, on vous voit dans le box de box comme le disent les Anglais. Mais tel n’est pas le cas encore dans l’équipe A du Sénégal. C’est quoi le problème ?
Comme je le dis, je ne joue pas forcément à la même position que je joue en club. Ici, on a, comme vous le savez, une grosse armada offensive qui permet à l’équipe d’huiler le terrain. Je ne peux pas apporter offensivement comme je le fais en club. C’est la seule différence mais je m’y adapte et je pense que le match de ce week-end se passera bien.
Vous étiez sorti lors du dernier match avec West Ham. Est-ce un petit souci ?
Non ! Non ! Pas forcément de petit souci je pense que je n’étais pas dans mon match. Mais ça arrive. 
Vous avez mis du temps à vous imposer comme un des éléments de l’équipe nationale. Qu’est-ce qui s’est passé ?

Non ! Je suis arrivé au sein de l’équipe à un moment où dèjà y avait de très grands joueurs. Ce sont des grandes personnes pour moi. Je suis arrivé un peu sur la pointe de pieds. Bon ! Aujourd’hui, on a avancé. Quelque chose a changé. Aujourd’hui, nous sommes dans cette équipe, et j’espère qu’on va atteindre les objectifs qu’on veut atteindre.

 

Qu’est-ce qui a changé ?
Mouhamed Diamé : Le groupe a pris un peu de jeunesse et comme vous le savez les joueurs commencent à s’entendre de mieux en mieux aussi. Lorsque je suis arrivé, dans une équipe, il y a un bon feeling. J’ai appris à les connaitre un peu plus. Et aujourd’hui, je me sens très bien dans le groupe.


Avez-vous oublié votre élimination prématurée à Bata en Guinée Équatoriale à la CAN 2012 ?
Bata, je pense que c’est derrière nous, il faut qu’on enchaine les victoires, qu’on commence à retrouver cette équipe du Sénégal qui faisait terrasser ses adversaires. 
Le coach Alain Giresse a dit que vous avez 50 pour cent de chance d’être reconduit capitaine des Lions. Vos attentes ?
Je ne pense pas que ce soit la chose la plus importante aujourd’hui, pour l’équipe du Sénégal. Il faut qu’on enchaine des victoires, on a besoin de victoire pour revenir, comme je vous le dis, à cette équipe du Sénégal qui fait peur plus qu’aujourd’hui. je pense qu’il y a beaucoup de personnes qui pensent de mauvaises choses du Sénégal mais il faut qu’on enchaine ces victoires, qui va nous donner de la confiance et faire taire les adversaires. 
Mais il fait excessivement chaud à Conakry. Pensez-vous gagner contre l’Angola avec ce climat ?
Comme l’a dit le coach, on n’a pas le choix. On va s’adapter avec. On a des joueurs aussi qui évoluent dans des pays chauds comme ici. On va essayer de s’adapter. Et puis, on n’a pas le choix.
Vous jouez un match loin de votre public. Est-ce difficile.?
Des matches importants, on a en a joué déjà. Ce n’est pas le premier match important qu’on va jouer. Il faudra juste être prêt. Il faut la victoire. Il n’y a que la victoire qui peut nous faire avancer.

Propos recueillis par notre correspondant Abdoulaye Bah

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports