Athlétisme Athlétisme/Tamgho : « Ça fait vingt mois et demi que j’attends »

Cela fait si longtemps qu’il attend ce moment. Victime d’une fracture d’une cheville en juillet 2011, le Teddy Tamgho, renoue avec la compétition samedi. L’objectif est d’atteindre les 17,20 m qui correspondent aux minima fixés par la fédération pour participer aux Mondiaux de Moscou. Le Franco-Camerounais de 23 ans recordman du monde en salle du triple saut (17,92m) a défrayé ces derniers mois la chronique des faits divers plus que la rubrique purement sportive, la faute à ses excès de violence.

« Ça fait vingt mois et demi que j’attends. Mais ma vraie rentrée, ce sera en mai lorsque je retrouverai les meilleurs mondiaux. »
« J’ai une certaine patate dans les jambes, de là à dire que je peux faire 17,50 m d’entrée… Je sors d’un gros cycle d’entraînement qui a été usant nerveusement et physiquement : je ne suis pas encore au top. »
« Avec des hauts et des bas, en enchaînant les moments où ça allait mieux et les bobos. Ça a parfois été très dur. J’étais sur la bande d’arrêt d’urgence et j’ai vu des gens de ma génération comme Taylor (NDLR : l’Américain de 22 ans) s’asseoir sur le trône. »
« Ce qui m’a surtout fait mal, ce sont les Mondiaux de 2011 que j’ai regardés à la télé en me souvenant qu’un mois et demi avant j’étais au top. En 2012, je n’ai pas sauté de la saison. Du coup, manquer les JO a été moins compliqué. »

« J’ai toujours cru en moi mais j’ai entendu des bruits disant qu’après une fracture de la cheville, mon retour serait impossible. »
« Si j’ai peur, ce n’est pas la peine de revenir. Dans la vie, ceux qui ont peur sont ceux qui ont du mal à avancer. »

 

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com