Antilles Judo/ Lucie Décosse : « Je n’ai jamais rien lâché dans ma carrière »

Sacrée championne olympique dans la catégorie des moins de 70 kg aux JO de Londres, Lucie Décosse aura mis plus de dix ans pour conquérir le Graal. Après avoir longtemps combattu en moins de 63 et remporté le titre mondial en 2005 notamment, la Guyanaise s’est construit une solide réputation : celle d’une jeune femme sûre d’elle, de sa force et de son talent. Puis c’est en 2009 qu’elle a décidé de monter d’un cran pour voir si elle était de taille à lutter. Grâce à ce choix, elle est entrée dans la postérité. Apres son sacre olympique, l’Antillaise a eu du mal à se relancer. Désormais, la judoka âgé de 31 ans voudrait de nouveaux défis. Elle a renfilé le kimono pour relever le challenge.
«Je n’ai jamais rien lâché dans ma carrière, ce n’est pas aujourd’hui que je vais le faire, confie-t-elle. A Paris, j’étais agacée, parce que c’est dur de se donner des objectifs quand on est championne olympique. Dans le doute, je me suis dit qu’il y avait la possibilité de lâcher et d’arrêter. Mais ça n’a pas duré longtemps. J’ai pris quinze jours de repos et c’est passé vite.»
«Après les Jeux, je m’étais fixé l’objectif des Mondiaux, et j’irai jusqu’au bout», annonce la triple championne du monde.
«Ça fait beaucoup de bien, se réjouit-elle. Ça fait quatorze ans que je suis à l’Insep, quatorze ans que je m’entraîne deux fois par jour en judo. Là, j’avais besoin de démarrer par autre chose, car ce n’est pas la peine que j’engrange des mois et des mois de judo pour arriver saturée aux Mondiaux.»
«Je n’aime pas arriver pas prête sur les compétitions, j’ai vu ce que ça donnait à Bercy (sourire). Je ne sais pas comment ça se passera à Rio, mais c’est sûr que j’irai en étant préparée.»

 

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com