Afrique Bénin / Sessègnon : « Il n’y a pas de clans en sélection… J’aime ma nation »

Les Ecureuils du Bénin seraient-ils secoués par une crise identitaire ? Des observateurs de la sélection béninoise soutiennent qu’elle serait confrontée à un problème de clans. Un fait que nie le capitaine béninois, Stéphane Sessègnon, au cours d’une intervention sur les ondes d’une radio locale, dimanche.
Ivoirien de par son père, Stéphane Sessègnon est un international béninois depuis 2006. Le milieu de terrain de Sunderland compte 48 sélections avec les Ecureuils. Promu capitaine des Ecureuils du Bénin, il est donc, à plus d’un  titre, concerné par la supposée existence  de clans en sélection béninoise. Aussi  Sessègnon a-t-il tenu à démentir cette rumeur « Il n’y a pas de clans en équipe nationale. Nous sommes tous des Béninois. On est là pour lutter pour la même cause…. Je suis désolé, il n’y a pas un clan ivoirien, nigérian et béninois », a contesté le natif d’Allahe (Bénin).

Défendant les couleurs du pays de sa mère, le capitaine de la sélection béninoise s’est insurgé contre cette assertion « on veut créer des problèmes là où il n’en a pas. Il faut donc les chercher ailleurs. » L’ex-joueur du PSG poursuit en ces termes : « J’aime ma nation, je l’assume. Si les gens ont envie que l’équipe nationale n’avance pas, c’est dommage. Je suis dans mon club en tant que Béninois. Je suis fier. J’aime le maillot béninois.»

Le milieu de terrain béninois continue la défense de l’unité de son groupe  comme suit « On est fier de dire à la personne qui est devant nous qu’on est Béninois».

Stéphane Sessègnon a également donné des explications pour taire la polémique qui a suivi son absence le 26 mars dernier, pour le match contre Algérie, comptant pour les éliminatoires de la Coupe du monde 2014.

Publié par Benoit DOSSEH pour Africa Top Sports

Benoit DOSSEH / ATS